L’emploi américain plombe le moral de toute la planète

8,2%, c’est le chiffre du chômage américain pour le mois de juin. Un chiffre qui plombe le moral de tous les occidentaux. Explications.

En juin, l’économie américaine n’aura créé que 80.000 emplois alors que tout le monde s’attendait à au moins 100.000, qui est la moyenne mensuelle espérée par les analystes. Un chiffre décevant parce qu’il montre que l’économie américaine ne redémarre pas vraiment. Dans le même temps, cette mauvaise évolution n’est pas assez importante pour pousser la FED à intervenir. Un statu quo qui ne plait à personne. Surtout aux économies étrangères qui sont tellement interconnectées que cela contamine l’Asie et l’Europe. Quand les boutiques se vident à New-York, ce sont les usines de Shanghaï qui ferment. Si elles ferment, c’est la catastrophe sociale. Ce chiffre correspond donc à ce que tout le monde craint : la récession mondiale comme en 2009. Avec une grande différence, c’est qu’en 2009, on a injecté de l’argent partout pour amortir le choc. Aujourd’hui, nous sommes tellement endetté que ce n’est plus possible.