L’Euro au bord de l’implosion

Alors que les attaques spéculatives continuent, les Etats de la zone Euro cherchent toutes les solutions possibles pour éviter l’éclatement. Est-ce que l’éclatement de l’Euro est possible?

En théorie, tout est possible mais tout le monde se rend compte qu’un éclatement de l’Euro créerait une telle pagaille que le remède serait pire que le mal. L’essentiel des échanges commerciaux des principaux pays européens se font dans la zone Euro. Des pays comme l’Allemagne, la France ou l’Italie ne s’en sortiraient pas. Ils feraient face à des dévaluations compétitives qui ruineraient les appareils industriels. Donc ce n’est pas imaginable.

Il faut trouver une solution à la dette des pays les plus endettés : la Grèce, le Portugal, l’Irlande, l’Espagne, l’Italie. Ces pays ont des problèmes différents mais tous doivent trouver des financements, de l’activité et de la croissance pour donner des garanties de remboursement.

Actuellement, les marchés n’ont absolument pas confiance. Donc, ils baissent les bras d’où la dégringolade des cours. Cela ne fait qu’aggraver la situation.

Quelles sont les solutions ?

Les solutions techniques ne suffiront pas. On peut toujours racheter de la dette, allonger les délais de remboursements, abaisser les taux, ca ne changera rien. Il faut restaurer la confiance dans l’Europe et reconnaitre que ces pays ne rembourseront pas eux même la dette sinon, ils vont étouffer.

Cela passe par la mise en place, dans chaque maison, de plans de rigueur. Tout le monde, est en train de la faire. La France va essayer de faire voter ce qu’on appelle la règle d’or. C’est à dire d’inscrire dans la constitution, l’interdiction de déficit budgétaire. Mais ca passe surtout, par la confirmation d’une solidarité politique européenne. D’où la rumeur d’un conseil extraordinaire pour vendredi qui est absolument indispensable. Pour l’instant, les allemands sont contre mais les industriels allemands sont bien conscients de la nécessité de sauver le bateau.