L’Europe craque et part dans tous les sens

On craignait une semaine de tous les dangers, la panique a effectivement envahi les marchés. Un effet de contagion qui parait, difficile a arrêter.


La journée d’hier a été très compliquée. Les marchés ont complètement paniqué face aux incertitudes européennes.

-Paris: – 2,71%

-Francfort: – 2 ,33%

-Milan: -3,96%

-New-York: – 1, 19%.

Qu’est ce que cela veut dire ?

Ces chiffres nous disent que les marchés monétaires et financiers ont acquis la conviction que l’Europe n’était plus dirigée. La réunion des pays de l’Eurogroupe a été interminable hier. Elle a duré près de 9 heures et n’a débouché sur rien. On a élargi la capacité d’intervention, on a admis qu’il fallait donner du temps aux pays en difficultés, on a consenti de baisser les taux. Mais ces décisions techniques ne suffiront pas.

Que faut-il faire ?

Les pays qui sont en difficultés ont trop de dépenses publiques et pas assez de recettes, pas assez de croissance. Il faut que ces pays mettent en place des plans de rigueur…Mais c’est déjà fait. Il faut aussi qu’on leur donne les moyens de se relancer économiquement et la seule solution est politique et au niveau européen. Il faudrait y mettre en place un plan de gouvernance. Pour l’instant, il n’y a pas de volonté politique en Allemagne, dans les pays du nord et même en France. Plus grave, les pays européens montrent qu’ils sont incapables de s’entendre.

L’Europe n’a jamais été aussi peu gouvernée que cette semaine.