L’Europe en risque d’implosion

Le Portugal a été obligé de demander l’aide financière de l’ Europe, la situation est complètement bloquée.

Le Portugal est quasiment en cessation de paiement, il n’a plus un sou en caisse. Plus grave, il ne peut même plus emprunter de l’argent ou alors à des taux exorbitant. Le pays est dans la même situation que la Grèce il y a un an. Il ne peut plus payer ses fonctionnaires et ses retraites.

Le Portugal se tourne donc ce matin vers l’Europe qui a mis en place des mécanismes d’aides. L’Europe allié au FMI pourrait apporter 75 milliards d’euros à condition que le Portugal, comme la Grèce ou l’Irlande, prenne des mesures de redressement. Or, le Portugal n’a pas de gouvernement capable de s’engager à faire des reformes. Le premier ministre M. Socrates avait démissionné. On est complètement coincé.

Il va falloir inventer d’autres formules. Des prêts bi-lateraux par exemple, on dit que le Brésil qui a des liens historique avec le Portugal viendrait à leur secours.

Les ministres de l’économie des pays de la zone Euro se retrouveront vendredi et samedi à Budapest pour chercher ensemble une solution. Budapest est une ville thermale, peut-être trouveront-ils une façon acceptable par le Portugal de se mettre à la diète.