L’info de Midi-Rapport de la Cour des Comptes: Le bêtisier de l’édition 2011!

Jeudi, Didier Migaud a présenté le rapport annuel de la cour des comptes qu’il dirige. Un rapport qui préconise à l’état d’accentuer ses efforts en matière de dépenses publiques. Mais dans le rapport les experts de la cour se livrent dans le recensement des gaspillages et des anomalies budgétaires en France, paragraphes qui parfois prêtent à sourire tant les situations sont cocasses. Voici les meilleurs recommandations de l’édition 2011, qu’on fait les experts dans le volumineux document…Mais ne rigolez pas trop, il s’agit de votre argent !

Le Musée Nationale du Sport: Oui en effet vous ne le connaissez certainement pas…et pour cause ! Créé en 1963, détenteur de 600.000 objets et documents, ce « musée » est localisé en principe au Parc des Princes…en principe. Problème: il n’a pas de galeries, pas de personnel adapté et donc… pas de public ! Une exposition partielle sur 1.200 m2 a coûté 4,4 millions d’euros pour mettre en valeur 350 objets. Ce musée virtuel coûte tout de même 900.000 euros à l’Etat par an. La Cour préconise de « le matérialiser ou de l’abandonner »…Sage décision…

Les arbitres: Restons dans le sport. Dans le rapport on découvre que grâce à une loi de 2006, les 196.000 arbitres sportifs de France ne paient ni cotisations sociales ni impôt sur leurs indemnités. Cela coute entre 37 et 134 millions d’euros par an. La Cour demande « la suppression de ces avantages ».

La campagne de vaccination H1N1: Une campagne qui a coûté 662,6 millions d’euros. Seules 5,4 millions de personnes ont été vaccinées, moins de 8,5% de la population. La Cour des comptes recommande de « revoir les stratégies ».

La SNCF et les réductions militaires: Les réductions de 75% sur le prix des billets de train dont bénéficient depuis le 19ème siècle les militaires, sont compensées par l’Etat à la SNCF.  L’avantage a coûté 192,4 millions d’euros à l’Etat en 2009 contre 143 millions d’euros en 2002 en raison d’une fraude systématique et de l’absence de contrôle. « Il faut réformer ce système ou le supprimer », dit la Cour des comptes…Allez savoir, peut-être que cela permettrait à la SNCF de ne pas augmenter systématiquement le prix des billets de TGV…