L’info de Midi: Toulouse prend ses passants pour des lampes !

La catastrophe au Japon nous le rappelle tous les jours : il faudrait peut-être chercher des alternatives au nucléairen rapporte le journal local Midi Libre. Alors, dans ce domaine, toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Récupérer l’énergie du soleil, du vent, des cours d’eau, du métro… et pourquoi pas de nos pieds…Toulouse y réfléchit depuis quelques années, et est en train de concrétiser son concept de « trottoir intelligent ». La ville installe actuellement des dalles qui utiliseront l’énergie des passants pour éclairer l’une des places les plus fréquentées du centre (place Wilson).L’expérimentation commence avec 15 dalles pour un lampadaire et devrait monter en puissance par la suite. L’idée est de récupérer toute la journée l’énergie dégagée par les marcheurs pour éclairer la place de nuit.Pour l’instant, le projet poursuit sa route et semble trouver un écho. L’Union européenne a demandé à la ville une démonstration grandeur nature. Elle aura lieu dans deux semaines à Bruxelles. La SNCF et la RATP suivent également le projet de très près.

La catastrophe au Japon nous le rappelle tous les jours : il faudrait peut-être chercher des alternatives au nucléairen rapporte le journal local Midi Libre. Alors, dans ce domaine, toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Récupérer l’énergie du soleil, du vent, des cours d’eau, du métro… et pourquoi pas de nos pieds…
Toulouse y réfléchit depuis quelques années, et est en train de concrétiser son concept de « trottoir intelligent ». La ville installe actuellement des dalles qui utiliseront l’énergie des passants pour éclairer l’une des places les plus fréquentées du centre (place Wilson).
L’expérimentation commence avec 15 dalles pour un lampadaire et devrait monter en puissance par la suite. L’idée est de récupérer toute la journée l’énergie dégagée par les marcheurs pour éclairer la place de nuit.
Pour l’instant, le projet poursuit sa route et semble trouver un écho. L’Union européenne a demandé à la ville une démonstration grandeur nature. Elle aura lieu dans deux semaines à Bruxelles. La SNCF et la RATP suivent également le projet de très près.