L’Italie, nouvelle cible des marchés

Après l’Espagne, c’est au tour de l’Italie d’être dans le viseur des marchés. Les taux d’emprunts augmentent et des pays jusque-là épargnés, en font les frais.

6,19%, c’est le taux d’intérêt que l’Italie a dû payer aujourd’hui pour emprunter de l’argent à 10 ans. Ce taux d’intérêt, c’est le signe que l’Italie est désormais au centre du cyclone. Le mois dernier, le pays réussissait à trouver de l’argent à moins de 4%. Pour les marchés, l’Italie est devenu un pays à risque. Dans le reste de l’Europe, la Grèce est toujours sous la tempête. Les taux sont exorbitants, plus de 30%. En Espagne, en dépit du plan de sauvetage, les taux avoisinent les 7%.

Mais ce qui est plus intéressant, ce sont les taux allemands et français. Depuis trois jours, les taux augmentent alors qu’ils étaient épargnés jusqu’à maintenant. L’Allemagne n’est plus une valeur refuge. La tempête qui souffle au sud en arrive à menacer le nord.  En réalité, le modèle allemand a besoin d’une Europe qui ne soit pas trop bouleversé. Ça veut dire enfin que l’Allemagne va être obligée à faire quelques compromis pour participer au sauvetage de la zone euro. Angela Merkel fera un bout de chemin vers une relance de la croissance, de son côté, François Hollande acceptera les disciplines budgétaires.

Chargement des commentaires ...