L’offre de GDF Suez de prendre le contrôle à 100% d’International Power rejetée

La proposition de GDF Suez visant à prendre le contrôle complet de sa filiale britannique International Power (IP) a été rejetée par un comité indépendant d’administrateurs de IP, qui l’a jugée « sous-évaluée » dans un communiqué publié mercredi.

GDF Suez avait proposé le 29 mars de racheter les 30% de IP qu’il ne possède pas encore pour 390 pence par action, soit 5,9 milliards de livres (environ 7 milliards d’euros). Les six membres du comité indépendant -sur les 13 que compte le conseil d’administration- « ont conclu à l’unanimité que la proposition indicative de 390 pence par action sous-évalue » International Power, indique le communiqué. GDF Suez a en conséquence été informé que le comité, chargé notamment de conseiller les actionnaires, « était incapable d’accepter la proposition ».

Le texte assure en outre qu’en vertu des accords liant GDF Suez et IP, le groupe français ne peut faire une offre formelle sur le rachat complet de la filiale britannique avant le 3 août 2012. A peine plus d’un an après avoir bouclé le rachat de 70% du groupe britannique, GDF Suez, qui est devenu grâce à cette opération le numéro deux mondial de la production d’électricité, avait proposé d’en racheter les parts restantes.

Cette proposition de rachat n’en était qu’à un stade informel, et le groupe a jusqu’au 26 avril pour confirmer le lancement d’une offre ferme. De son côté, GDF Suez n’a pas exclu mercredi de retirer son offre de rachat après le rejet de celle-ci. « GDF Suez va analyser ses différentes options concernant International Power y compris la possibilité de se retirer », a-t-il indiqué dans un communiqué où il réaffirme que la proposition faite aux actionnaires de la société britannique est « attractive ».

(Avec AFP)
Chargement des commentaires ...