La BCE devrait maintenir sa politique monétaire et les mesures contre la crise de la dette

La Banque centrale européenne (BCE) devrait laisser inchangée sa politique monétaire mercredi et ne pas toucher à son arsenal destiné à lutter contre la crise de la dette.

« Nous n’attendons pas de changement du taux (d’intérêt) et pas d’annonce concernant de nouvelles mesures de liquidités » lors de la réunion du conseil des gouverneurs qui a été exceptionnellement avancée du jeudi au mercredi pour cause de fête de Pâques, résume Marco Valli, chef économiste de UniCredit. Le taux directeur de la BCE, baromètre du crédit en zone euro, est fixé actuellement à 1%, son plus bas niveau historique retrouvé en décembre pour contrer les menaces de récession dans la région.

Toujours pour lutter contre la crise, et en particulier éviter que les banques ne se retrouvent coupées du crédit, la BCE leur a accordé en décembre et février deux prêts à trois ans, une échéance inédite, au taux de 1%. Au total 1.000 milliards d’euros ont été empruntés par quelque 800 établissements. Si aucun changement n’est attendu sur ces deux mesures, qui de l’avis des analystes ont contribué à l’accalmie observée en zone euro depuis le début de l’année, un débat s’est fait jour depuis quelques semaines, mené par la Banque centrale allemande, sur cette politique jugée trop accommodante en regard de l’inflation et des risques encourus par la BCE.

(Avec AFP)