La Grèce passera l’été…mais n’est pas sauvée

Après le vote au parlement d’Athènes, les ministres des Finances de la zone euro ont accepté de débloquer le versement de la tranche d’argent à la mi-juillet qui correspond au plan, d’aide qui avait été décidé. La zone euro a  simplement gagné du temps ce week-end mais n’a pas éteint l’incendie et les risque de faillite.

Mi-juillet, la Grèce va recevoir 12 milliards d’euros :

– 8,7 milliards d’euros de l’UE

-3,3 milliards d’euros du FMI

Cet argent, va permettre à la Grèce de passer l’Eté. Le pays, va pouvoir payer en urgence ce qu’elle doit. Sans cet argent, la Grèce se serait retrouvée en défaut de paiement et cela aurait été catastrophique. Le problème, c’est qu’en septembre il faudra recommencer avec une nouvelle tranche de 12 milliards d’euros. Il faudra surtout, mettre en œuvre un plan de sauvetage définitif car le FMI n’acceptera plus de payer.

La Grèce n’est pas sauvée.

La Grèce, doit mettre en place son plan de redressement. C’est un plan de compliqué et très dure. Il a été voté dans son principe mais il faut maintenant l’appliquer :

– Réductions des dépenses publiques.

– Mise en place d’une administration fiscale.

– Privatisations massives pour 50 milliards d’euros.

– Arrivée d’une armada de fonctionnaires étrangers pour surveiller tout cela.

Il est évident que la Grèce est en train de perdre une grande partie de sa souveraineté.  Et ça, le peuple Grèce a du mal à l’assumer.