La réélection d’Obama déçoit les marchés

Les Bourses européennes ont terminé en nette baisse mercredi, dans le sillage de Wall Street, déprimées à la fois par les défis qui attendent Barack Obama sitôt réélu et par les dernières prévisions économiques, pessimistes, de la Commission européenne. Et si la réélection de Barack Obama à la tête des Etats-Unis a ôté un facteur d’incertitude, les marchés s’inquiètent déjà des difficiles négociations budgétaires à venir, d’autant que la Chambre des Représentants n’a pas basculé du côté du président . « Le fait que le scrutin s’était bien passé, avec un vainqueur incontesté, a permis aux marchés d’ouvrir en hausse », raconte Angus Campbell, analyste chez Capital Spreads à Londres. « Mais ensuite on a eu les prévisions revues en baisse pour la zone euro puis l’ouverture de Wall Street, avec ces craintes sur le budget qui reviennent sur le devant de la scène. D’où ce violent mouvement de vente ».