La Société Générale accusée de violation de la règlementation au Japon

La Société Générale a dû suspendre certaines de ses activités de banque privée au Japon, après que les autorités eurent constaté de « sérieuses violations » de la réglementation. La banque se voit interdire pendant une période allant de un à trois mois de démarcher des clients ou de proposer des nouveaux produits. Le régulateur nippon reproche à l’établissement son manque de contrôle sur certains investissements pour le compte d’un fonds de pension japonais. Il lui demande de revoir instamment ses procédures internes de gestion et de contrôle.