Lactalis-Parmalat : Ouverture d’une enquête en Italie

Le Parquet de Milan a ouvert une enquête pour faire la lumière sur les opérations financières menées par le groupe français Lactalis, après sa montée au capital du groupe agroalimentaire Parmalat, ont rapporté les médias italiens.

Selon l’Ansa, l’enquête porte sur des anomalies présumées dans des mouvements de capitaux enregistrés depuis février, qui pourraient faire apparaître un délit tel que la manipulation de marchés.

Pour sa part, le groupe Lactalis a affirmé « avoir toujours opéré de façon correcte » et « attendre sereinement de connaître les développements de cette affaire », dans un communiqué publié en début de soirée.

Le groupe français Lactalis a annoncé mardi un accord avec les fonds d’investissement étrangers Zenit Asset Management AB, Skagen AS et Mackenzie Financial Corporation pour leur racheter 15,3% de Parmalat, portant ainsi sa participation à 29% du groupe italien.

La semaine dernière, le groupe français avait déjà pris tout le monde de court en annonçant qu’il détenait une part de 11,42% de Parmalat et qu’il était donc devenu le premier actionnaire du groupe italien dont le capital est très éclaté.

Lactalis avait indiqué qu’il pourrait poursuivre sa montée au capital mais sans dépasser le seuil des 30% car cela l’obligerait à lancer une OPA.

Cette montée au capital du groupe agro-alimentaire a suscité l’ire du gouvernement italien qui a adopté des mesures de défense des joyaux économiques du pays.