Lactalis-Parmalat : Un dossier sous haute tension

Le groupe Français Lactalis a annoncé mardi qu’il lançait une offre sur l’ensemble du capital de l’Italien Parmalat. Une annonce intervient à quelques heures de la rencontre entre Nicolas Sarkozy et Silvio Berlusconi pour parler immigration…

2,60 euros, c’est la somme par action que propose Lactalis à Parmalat pour reprendre l’ensemble de son capital. Après avoir déjà acquis 30% du capital de Parmalat en mars dernier, le français poursuit son offensive pour devenir le numéro 1 du marché.

Une annonce qui intervient alors que l’Italie a lancé des mesures pour protéger ses fleurons industriels des entreprises étrangères. Et pour cause, LVMH qui rachète Bulgari, Bolloré qui convoite Generali : Les Italiens sont vent debout contre les entreprises françaises et ne souhaitent pas voir Lactalis absorber, une nouvelle fois, un de leurs fleurons. De plus, un certain nombre d’agriculteurs italiens craignent une évolution défavorable du prix du lait.

Et pour se protéger des appétits du Français, le gouvernement de Berlusconi a pris en urgence un décret-loi afin de tenter de l’empêcher de prendre le contrôle de la firme transalpine. L’Italie espère ainsi, bloquer l’opération et décourager Lactalis.

C’est dans ce contexte que Nicolas Sarkozy et Silvio Berlusconi se rencontrent pour parler immigration, mais il y a fort à parier que le dossier des deux laitiers arrivera sur la table.