Le crédit d’impôt est validé par l’Assemblée

La mesure du crédit d’impôt a été acceptée dans la nuit de mardi par les députés. Elle fait partie du Pacte de compétitivité et vise à relancer la compétitivité des entreprises françaises à raison de 20 milliards d’euros. La mesure était portée par les socialistes et les radicaux de gauche. Le radical Roger-Gérard Schwartzenberg a néanmoins regretté le « double coup d’accordéon » sur l’impôt sur les sociétés en peu de temps et « qu’un cinquième seulement du crédit d’impôt aille à l’industrie proprement dite ». Un avis partagé à l’Assemblée, notamment par les écologistes. Le texte doit maintenant passer au Sénat au plus vite. Le gouvernement espère ainsi créer entre 300 000 et 400 000 emplois et un soutien de la croissance à hauteur de 0,5 point à l’horizon 2017.