Le déficit français revu à la baisse

Le déficit français est revu à la baisse, mais le chiffre définitif dépend surtout de la croissance.

95,3 milliards d’euros, c’est le chiffre 2011 du déficit de l’État revu à la baisse. Hier, Valérie Pécresse, la ministre du budget, était toute contente de l’annoncer. Cela permet aussi à François Baroin, ministre des finances, d’ajouter que la France tiendra ses engagements. Comprenez par là que l’on est bien parti pour conserver notre notation triple AAA. Ces engagements, c’est – 5,7% de déficit public en 2011, -4,5% en 2012 et -3% en 2013. Ce chiffre de 95.3 milliards, prend en compte les premiers effets du plan anti-déficit de François mais aussi quelques économies réalisées dès cette année sur les dépenses publiques. Environ 200 millions d’euros.

Mais ce chiffre, il dépend aussi de la croissance. Cette croissance dépend de la confiance que nous inspirons à nos partenaires et de cette confiance dépendent les taux d’intérêt. D’où la fièvre des marchés, la pression et l’entêtement des membres du gouvernement à dire que ça se passera bien. La seule question qui se pose, et que Nicolas Sarkozy a commencé à aborder : Comment annoncer les mauvaises nouvelles en période pré-électorale ?