Le marché automobile français plonge au mois de mai

Les français n’achètent plus de voitures neuves. Les immatriculations ont encore chuté de 16,1% en mai soit 166.776 unités. Pour Peugeot-Citroën, c’est la catastrophe le groupe perd 28,5%. Renault s’en sort un peu mieux.

On peu bien nous expliquer que c’est le mois de mai, qu’il y a moins de jours ouvrables… Évidemment, mais il faut surtout penser que les consommateurs ne font pas de projets. L’emploi a été mauvais, la bourse a été mauvaise, les perspectives sont bouchées et le nouveau gouvernement attend les élections législatives pour éclairer l’horizon. Ceci étant, le marché automobile n’est plus porteur ce qui peut engendrer deux phénomènes. Le premier, c’est un risque de fermetures d’usines. Le second, c’est une délocalisation de plus en plus poussée vers les pays émergents. Après le Maroc, Renault devrait annoncer une implantation industrielle en Algérie.

Les chiffres publiés vendredi indiquent également les voitures les plus vendues en France depuis le début de l’année. La Renault Mégane se place à la première place du podium avec 55.000 exemplaires au 1er trimestre. Vient ensuite la Renault Clio et la Peugeot 207 avec 53.000 et 44.000 unités. Enfin Les Citroën C3 et C4 complètent ce top 5 avec 39.000 et 33.000 exemplaires vendus.