Le Qatar veut investir 10 milliards dans des groupes français

Le Qatar, dont les investissements en France font polémique, étudie la possibilité d’injecter 10 milliards d’euros supplémentaires dans de grandes entreprises françaises, a annoncé à l’AFP son ambassadeur en France. « Les 10 milliards d’euros seront des fonds du Qatar pour prendre des parts dans des grands groupes français, monter des projets ensemble ou faire des partenariats dans des pays tiers », a expliqué Mohamed Jaham Al-Kuwari. Un accord doit par ailleurs être signé d’ici à la fin de l’année sur la création d’un fonds franco-qatari à destination des petites et moyennes entreprises, dont le montant pourrait atteindre 300 millions d’euros.

A l’origine, le Qatar avait évoqué fin 2011 un projet de fonds pour les banlieues françaises doté de 50 millions, à la suite d’une visite au Qatar d’élus de quartiers en difficulté. L’annonce avait suscité une forte polémique en pleine campagne électorale. Le nouveau gouvernement de gauche a finalement donné son accord, à condition d’y être associé. Le fonds sera donc financé pour moitié par la Qatar Investment Authority, bras financier du petit émirat, « à hauteur de 100-150 millions d’euros », et pour l’autre moitié par un groupe public français, la Caisse des dépôts, et éventuellement des partenaires privés, selon l’ambassadeur.