Le résumé de l’actu éco de la semaine : Quand un séisme au Japon inquiète l’économie du monde entier

Le drame japonais est toujours au cœur de l’actualité. Au-delà du séisme et du tsunami, c’est le risque systémique qui inquiète le monde entier : Asphyxie de la troisième économie mondiale et remise en cause des stratégies nucléaires. Traduction de cette inquiétude, les japonais qui ont investi énormément d’argent à l’étranger rapatrient leurs capitaux. Depuis cinq jours, le mouvement est massif, les japonais vendent du dollar, vendent de l’euro et achètent du yen. Résultat : La monnaie nippone flambe. Le G7 (les 7 ministres des finances les plus riches du monde) réuni à l’initiative de la France a décidé d’une action pour stabiliser les changes et empêcher cette hausse du yen. La manœuvre a assez bien réussi : Le yen est revenu à un niveau qui ne devrait pas trop handicaper ses exportations.

Il n’y a pas que le yen qui subit des soubresauts. Les bourses européennes creusent leurs pertes depuis mardi. A Paris, le CAC40 est repassé sous la barre des 4000 points. Tous les secteurs sont touchés, celui de l’énergie évidement, mais aussi le luxe, l’automobile, l’électronique. Londres, Francfort toute ces grandes places boursières essuient elles aussi, de lourdes pertes.

En France, le projecteur est braqué sur notre économie. Est-elle impactée par tous ces événements ? Les grandes entreprises, oui, cela ne fait aucun doute.

Malgré tout cela, un évènement positif, c’était mercredi au Grand Palais : Le président de la République s’est adressé à 2000 dirigeants de PME de croissance réunis à Paris par Oséo et a annoncé que l’établissement public financier bénéficierait d’une enveloppe supplémentaire de 1 milliard pour promouvoir les contrats de développement participatifs qui permettent aux entreprises d’ouvrir leur capital sans perdre leur liberté d’action.

Chargement des commentaires ...