L’envie de voyager pour 80 % des Français va faire taire les anti-vacs et accélérer la campagne de vaccination

Alors que la France se déconfine, la moitié des Français n’ont qu‘une envie : partir en voyage par tous les moyens et n’importe où. Ce qui explique la ruée sur la vaccination et l’acceptation de plus en plus grande d’un passeport sanitaire.

Marre de tout et d’abord de la Covid. Les Français ont une furieuse envie de partir en voyage. Plus de 80 %. C’est tellement fort et urgent, cette envie, que 4 Français sur 10 sont prêts à monter dans un train sans en connaître la destination. Sauf qu‘ils savent qu’il sera préférable d’être vaccinés. Du coup, les anti-vacs se font discrets ou alors se font vacciner eux-mêmes.

Ça pourrait d’ailleurs être très tendance au mois de juillet. On achète un ticket au hasard et on part. Comme dans la chanson de Sardou chantée par Louane: « Mes chers parents, je pars, je vous aime mais je pars». La France entière se souvient de « La famille Bélier », c’était en 2017 , succès colossal mais prémonitoire, on était 3 ans avant la pandémie qui nous a enfermés.

Avant même que les Français puissent retrouver leurs habitudes, avant la réouverture des terrasses et des lieux de culture, une étude réalisée par Harris Interactive pour Trainline, la  plateforme leader des voyages en train et en bus pour déterminer ce que les Français souhaitent faire à la sortie de crise. Quelles vont être leurs activités préférées et leurs envies de voyage ?

Les résultats sont spectaculaires : les Français veulent voyager.

Plus précisément :

Après une année de crise sanitaire et plusieurs confinements, les Français ont hâte de renouer avec le voyage et les vacances : 56% des personnes interrogées pensent voyager au cours des 30 prochains jours.

Ils citent le fait de voyager même comme la deuxième activité leur ayant le plus manqué durant la crise (59%) après la fréquentation des bars et restaurants (71%) et avant la fréquentation du cinéma (51%). La réouverture des restaurants (84%), des bars (69%) et des musées (68%) vient d’ailleurs renforcer ce désir de voyage. Elle donne en effet envie aux Français de se déplacer à nouveau leur permettant d’avoir plus d’activités à leur disposition et de pouvoir profiter pleinement de leur destination.

Le voyage est si plébiscité que 38% des sondés, qui déclarent avoir tellement envie de voyager qu’ils seraient prêts à monter dans un train sans en connaître la destination.

Parmi les dimensions du voyage qui ont le plus manqué aux Français figurent :  se dépayser (32%), passer du temps avec leurs amis et familles (19%), se détendre (16%) devant la gastronomie (12%) et la découverte d’une culture (11%). Arrivent en queue de peloton : les visites de musées et monuments (6%) et les activités sportives (4%).

Ainsi, 83%, plus de 8 Français sur 10, vont partir en voyage ou en vacances en France quand seuls 7% pensent partir en dehors du continent européen.

Arrivent ainsi en tête des régions où ils pensent partir : la région PACA (13%), la Bretagne (11%) et la Nouvelle Aquitaine (9%). Arrivent ensuite l’Auvergne-Rhône-Alpes (8%), la Normandie (7%) et l’Occitanie (6%).

La Corse (21%) figure en bonne place du classement des 3 régions qui évoquent le plus le voyage aux Français derrière la région PACA (27%) suivie de la Bretagne (13%), loin devant l’Auvergne-Rhône-Alpes (7%) et la Nouvelle Aquitaine (7%). 

Le trio de tête reste le même, s’agissant de repos et de détente : la Bretagne (21%), la région PACA (17%) et la Corse (13%) tirent clairement leur épingle du jeu, devant l’Auvergne-Rhône-Alpes (10%), la Normandie (7%) ou l’Occitanie (7%).

Les régions qui évoquent le plus la gastronomie sont l’Auvergne-Rhône-Alpes (17%), la Bourgogne-Franche-Comté (13%) et la Nouvelle-Aquitaine (10%).

Enfin, les Français plébiscitent particulièrement l’Île-de-France (23%), la Bretagne (14%) et les Pays de la Loire (10%) s’agissant des activités culturelles.

« Cette année encore, les Français, qui plébiscitent le dépaysement, comptent voyager en France, preuve que voyage et dépaysement ne sont pas synonymes de bout du monde » déclare Audrey Détrie, directrice générale de Trainline International.

Cela dit, ce désir fou de partir en voyage alors que la situation sanitaire n’est pas complètement saine (et safe!) explique, en partie, l’engouement de la population pour la vaccination, notamment chez les jeunes qui ont compris que leur liberté de circuler va dépendre de leur capacité à prouver qu’ils ne sont pas en risque d’être contaminés. Et la seule solution est de s’assurer d’être immunisé contre le virus. Soit parce qu‘on a déjà été malade, soit parce qu‘on a été vacciné et donc porteur d’anticorps. Le passeport sanitaire sera donc le seul moyen d’apporter la preuve qu‘on est protégé de la maladie, pour soi-même comme pour les autres.

Les jeunes notamment, ont bien compris que s’ils voulaient passer des vacances en toute liberté, prendre le train, l’avion ou aller dans un bar, un restaurant ou sans doute une boite de nuit, il leur faudrait ce permis de vivre ensemble qu’on n’ose pas appeler le passeport sanitaire.

Ce passeport sanitaire ne sera sans doute pas obligatoire, mais il sera indispensable à beaucoup d’activités, un peu comme le permis de conduire qui n’est pas obligatoire sauf quand on veut conduire une automobile. Personne ne viendra prétendre que le permis de conduire est liberticide. Il est tout simplement indispensable.

Le seul problème dans cette affaire est de savoir si nous aurons les moyens de vacciner tous ceux qui le veulent. Ce sera sans doute possible si nous accélérons le rythme de la vaccination actuelle, nous avons les doses disponibles. Sauf qu’une partie de la population, de plus en plus réduite certes, hésite encore à accepter d’être vaccinée. 

 

Le sondage Harris Interactive a été réalisé les 12 au 13 mai 2021 sur un échantillon représentatif de 1535 répondants pour la plateforme Trainline.

Trainline est un guichet unique pour les voyages en train et en bus qui regroupe des millions d'itinéraires, de tarifs et de durées de voyage de 270 transporteurs ferroviaires et bus dans 45 pays. La vocation de Trainline est de faciliter l’accès aux voyages en train et en bus, et encourager les voyageurs à opter pour une solution de transport plus respectueuse de l’environnement.