Les 10 infos éco du jour

1. Retraites – La ministre de la Santé et des Affaires Sociales Marisol Touraine a prévenu aujourd’hui que des « efforts » seront demandés à « tous les Français » pour la prochaine réforme des retraites et déclaré que la question de la durée de cotisation devait « être examinée ». « Il nous faudra trouver des mesures de financement à court terme, ces mesures supposeront des efforts de la part de tous les Français, il faut qu’ils soient justement répartis », a déclaré la ministre sur le plateau du Grand jury RTL-LCI-Le Figaro.

2. « Le redressement des comptes publics est douloureux mais nécessaire pour que la France conserve la maîtrise de ses finances publiques », déclare le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, dans un entretien au Journal du Dimanche. Le gouvernement, qui vient d’abandonner son objectif de réduire les déficits à 3% du PIB cette année, vise 5 milliards d’euros d’économies supplémentaires en 2014 sur le seul périmètre de l’Etat et cherchera 6 milliards de recettes nouvelles pour maintenir le niveau des prélèvements globaux.

3. Suisse – L’initiative sur les écarts de salaires, déposée en 2011 par les jeunes socialistes suisses, récolte actuellement 49,5% d’opinion favorable, selon un sondage publié dimanche par le SonntagsZeitung. L’initiative dite « 1:12 – Pour des salaires équitables », vise à limiter les écarts de rémunérations au sein d’une entreprise, l’objectif étant que le salaire le plus haut ne dépasse pas douze fois le salaire le plus bas.

4. C’est une des promesses-choc du président Obama: la hausse de 24% du salaire minimum s’invite dans le débat aux Etats-Unis et divise économistes et milieux d’affaires à l’heure où l’emploi reprend des couleurs. « Je vais continuer à faire pression pour que le salaire minimum soit augmenté et permette aux familles américaines d’en vivre », a réaffirmé Barack Obama début mars après s’être engagé à le porter de 7,25 à 9 dollars de l’heure (entre 5,5 et 6,9 euros), lors de son discours sur l’état de l’Union mi-février.

5. Le nouveau président tchèque Milos Zeman a annoncé dimanche qu’il allait entériner le mécanisme européen de stabilité (MES), structure commune permanente pour financer les pays en difficulté de la zone euro, que son prédécesseur eurosceptique Vaclav Klaus avait refusé d’approuver. M. Zeman, qui se qualifie lui-même d' »euro-fédéraliste », a déclaré à l’antenne de la télévision Prima Family qu’il allait « respecter la décision du Parlement ».

6. Le Premier ministre grec Antonis Samaras a promis samedi que son pays, touché par une grave récession, ne connaîtrait pas de nouvelles mesures d’austérité alors que les représentants de ses créanciers examinent actuellement ses comptes publics. « Il n’y aura pas plus de mesures d’austérité », a déclaré M. Samaras lors d’un discours devant le comité politique de son parti conservateur, retransmis par la télévision.

7. La Commission européenne veut limiter les salaires des dirigeants de toutes les sociétés cotées en Bourse dans l’UE, a déclaré le commissaire européen au Marché intérieur, Michel Barnier, au Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung (FAS) à paraître dimanche. « Pour toutes les entreprises cotées en Bourse dans l’Union européenne, les actionnaires devront décider du niveau des salaires, y compris des parachutes dorés » et les rémunérations devront être plus transparentes, a déclaré M. Barnier au journal allemand.

8. L’excédent commercial a diminué en janvier pour revenir au niveau que prédisait le consensus des économistes, en raison d’une progression inattendue des importations, montrent les chiffres de l’Office fédéral de la statistique publiés lundi. L’excédent commercial en données ajustées s’est établi à 15,7 milliards d’euros contre 16,9 milliards (révisé) en décembre.

9. STMicroelectronics a annoncé lundi la démission de Didier Lamouche, le PDG de ST-Ericsson, la coentreprise détenue à parité avec le suédois Ericsson, à compter du 31 mars. Selon un communiqué publié par le groupe franco-italien, Didier Lamouche, qui avait été nommé à la tête de ST-Ericsson en décembre 2011, a décidé de démissionner « pour poursuivre d’autres opportunités ». « Au cours des dernières années, Didier a apporté une forte contribution à ST, initialement comme Chief Operating Officer puis en prenant la tâche difficile de diriger ST-Ericsson », a déclaré Carlo Bozotti, President and CEO de STMicroelectronics, qui remercie le dirigeant pour « sa contribution exceptionnelle ».

10. Les réseaux informatiques de la banque centrale australienne ont été piratés, ont indiqué les autorités lundi, la presse affirmant que l’attaque a été menée par des logiciels chinois à la recherche d’informations sensibles. La banque centrale a confirmé ces attaques après une enquête menée par le quotidien Australian Financial Review, selon laquelle plusieurs ordinateurs ont été contaminés par un logiciel malveillant (malware). Lors d’une de ces attaques, un logiciel d’espionnage développé par des Chinois a recherché des informations confidentielles sur les négociations du G20 en 2011, lorsque les taux de change et les réserves de changes de la Chine étaient au programme du sommet de Séoul.