Les 10 infos éco du jour

1. L’effort d’économies demandé pour 2014 dans les lettres de cadrages aux ministères sera « un peu supérieur » au montant de 4 milliards d’euros évoqué dans la presse ces derniers jours, a déclaré jeudi à des journalistes le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, à Bassens (Gironde). En réponse à une question sur les lettres de cadrage, adressée cette semaine aux ministères par Bercy, et qui selon Le Monde pourraient demander un effort de l’ordre de 4 milliards d’euros, M. Cahuzac a répondu: « Les lettres de cadrage prévoiront un effort un peu supérieur au chiffre que vous venez d’évoquer ».

2. Les PV à 35 euros font débat. Pour trouver les 30 milliards nécessaires au financement du «nouveau Grand Paris», le Premier ministre Jean-Marc Ayrault pourrait augmenter les PV pour un stationnement gênant de 17 à 35 euros. Problème: l’application de cette mesure est loin d’être aisée. «Il n’y a que deux solutions: augmenter l’amende forfaitaire à 35 euros sur l’ensemble du territoire, ou alors seulement dans certaines villes. Reste qu’une tarification à la carte oblige le gouvernement à dépénaliser le stationnement, précise Jean-Baptiste Le Dall, avocat spécialisé en droit automobile. Car une infraction au stationnement est du ressort du droit pénal qui prévoit le principe d’égalité des citoyens.»

3. Déficit : + 300 millions en janvier sur 1 an. Le déficit de l’Etat français s’est creusé de 300 millions d’euros fin janvier par rapport à un an plus tôt, s’établissant à 12,8 milliards d’euros, a annoncé vendredi le ministère du Budget. Fin janvier 2012, le déficit de l’Etat s’établissait à 12,5 milliards d’euros.

4. Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi s’est attaché jeudi à rassurer les marchés sur les chances de la zone euro de rebondir en fin d’année, et a même laissé entrevoir la possibilité d’une nouvelle baisse de son taux d’intérêt directeur. Malgré des indicateurs d’activité toujours moroses, le sursaut de la croissance attendu au second semestre est toujours d’actualité, selon lui.

5. Ikea : Un peu plus de 6000 « portions » de tartes au chocolat, potentiellement contaminées par des bactéries coliformes, ont été commercialisées en France par le géant suédois Ikea, selon les déclarations de la DGCCRF à l’AFP. Mercredi, la Direction générale de la concurrence, la consommation et de la répression des fraudes avait indiqué que deux « lots » de tartes au chocolat et aux éclats de caramel « ayant présenté des problèmes d’hygiène » avaient été commercialisés en France.

6. Le groupe Lagardère a effacé en 2012 les pertes qui avaient lourdement pesé sur l’exercice précédent et a amorcé un retour à la rentabilité avec des résultats contrastés mais conformes aux attentes du marché. Après une année 2011 noire, Arnaud Lagardère a adressé, jeudi devant les analystes, un satisfecit aux dirigeants des quatre branches du groupe (Active, Unlimited, Publishing et Services) pour l’exercice écoulé.

7. Airbus: 162 commandes pour janvier et février. L’avionneur européen Airbus a annoncé jeudi avoir enregistré 162 commandes nettes d’avions pour les deux premiers mois de l’année, en majorité des moyen-courriers de la famille A320. Dans le même temps, il a livré 80 appareils à ses compagnies clientes.

8. La Chine a annoncé vendredi avoir enregistré en février un excédent commercial inattendu de 15,3 milliards de dollars, même si le volume des échanges extérieurs a fortement baissé le mois dernier en raison des congés du nouvel an chinois. Les importations ont baissé sur un an de 15,2% à 124,1 milliards de dollars et les exportations ont augmenté sur un an de 21,8% à 139,4 milliards de dollars, ont rapporté les douanes vendredi.

9. Le marché de l’emploi américain semble résister à la rigueur budgétaire aux États-Unis mais le taux de chômage officiel du pays devrait apparaître encore très élevé vendredi. Le rythme des embauches dans le secteur privé a ralenti en février mais reste très soutenu, selon l’enquête mensuelle sur l’emploi publiée mercredi par la société de services informatiques ADP, deux jours avant la publication du rapport officiel sur la situation générale du marché du travail.

10. Les partenaires sociaux se sont séparés jeudi soir sur un constat de désaccord sur le financement des caisses de retraites complémentaires du secteur privé et ont fixé un nouveau rendez-vous mercredi prochain pour tenter de sortir de l’impasse. Un compromis avait pourtant paru à portée de main en fin d’après-midi, après ce qui semblait être un rapprochement sur une hausse des cotisations et une revalorisation inférieure à l’inflation des prestations Arrco et Agirc, à titre temporaire.