Les 10 infos éco du jour

1. La BPI pourrait « nationaliser » temporairement des entreprises. Dans un entretien à L’Usine nouvelle, Nicolas Dufourcq, le directeur général de la Banque publique d’investissement, estime que celle-ci pourrait « prendre temporairement le contrôle » de petites entreprises. L’ex-numéro deux de Capgemini douche définitivement les espoirs de voir la nouvelle institution venir se mêler des grands dossiers tels Florange, Petroplus, ou encore Goodyear. Les PME faisant face à des difficultés structurelles ne devront se faire non plus d’illusions. « Pour les entreprises en décroissance sur des marchés en déclin, il n’y a pas de solution », assène ainsi Nicolas Dufourcq, « le coeur de mission de la BPI n’est pas celui de sauver un outil industriel obsolète, c’est de construire France 2030 ».

2. La demande de naturalisation belge de Bernard Arnault, patron de l’empire du luxe LVMH, devrait recevoir un avis favorable de la Sûreté de l’Etat, affirme la télévision publique belge RTBF. La demande soumise par le milliardaire français a jusqu’ici essuyé deux avis négatifs rendus par l’Office des étrangers et par le parquet de Bruxelles.

3. Vente-Privée en grande forme. Le leader du déstockage en ligne de grandes marques a vu ses ventes s’envoler de 22% en 2012, à 1,3 milliard d’euros. Le site enregistre chaque jour «2,5 fois la fréquentation des hypermarchés Carrefour de france réunis», se vante son PDG, Jacques-Antoine Granjon.

4. H&M enregistre une hausse de 6,6% de son bénéfice net, malgré un contexte économique difficile, a annoncé le groupe ce mercredi dans un communiqué. « Nos profits ont augmenté d’un milliard de couronnes » (116 millions d’euros), s’est félicité le directeur général du groupe Karl Johan Persson, le bénéfice net s’élevant à 16,867 milliards de couronnes (1,961 milliard d’euros) l’an dernier contre 15,821 milliards de couronnes en 2011.

5. Le patron des épiceries fines Fauchon a été mis en examen fin décembre pour trafic d’influence dans un dossier connexe à une affaire de malversations sur les marchés publics de la région marseillaise, a-t-on appris mercredi de source judiciaire. Michel Ducros est soupçonné d’avoir versé un pot de vin de 500.000 euros à un proche d’Alexandre Guérini, frère du président socialiste du Conseil général des Bouches-du-Rhône, pour débloquer un projet immobilier à la Ciotat, précise-t-on de même source, confirmant une information de La Provence. Selon cette source, la transaction a eu lieu en 2010 à Genève. Elle devait permettre à l’homme d’affaires d’écarter une société concurrente pour réaliser un projet de construction de logements et d’une maison de retraite.

6. Virgin Megastore – L’offre de reprise de Patrick Zelnik n’est « pas crédible » économiquement a estimé la présidente de l’enseigne, Christine Mondollot. PDG du label indépendant Naïve, Patrick Zelnik « a très envie de reprendre les Champs-Elysées; pour l’instant nous n’avons aucune proposition ni équation financière qui puisse fonctionner », a indiqué Mme Mondollot, interrogée sur LCI.

7. La Poste – Baisse de plus de 5% du traitement du courrier. C’est ce qu’affirment Les Echos.  Le journal, qui cite un document syndical, indique que le recul se situerait entre 5,5 et 6%, soit 15 milliards d’objets en 2012 contre 15,8 milliards en 2011. En 2010, la baisse du courrier avait été de 3,3% puis de 3% en 2011, selon Les Echos.

8. L’euro à son plus haut niveau depuis 2011. Pour la première fois depuis décembre 2011, l’euro a franchi mercredi le seuil de 1,35 dollar. Un seuil jusqu’à présent présenté par les analystes comme un niveau technique majeur au-delà duquel l’euro se trouverait en mesure d’accélérer sa progression.

9. Volkswagen Amérique créer la polémique au Super Bowl. La firme a assuré maintenir la diffusion pendant le Super Bowl d’une publicité télévisée que certains ont jugée raciste, car elle montre un employé de bureau blanc et jovial, parlant avec l’accent jamaïcain. Avec le slogan « Get In, Get Happy » (Monte, et sois heureux), cette pub de 60 secondes pour la nouvelle Coccinelle a été vue plus de 614.000 fois depuis sa publication sur le compte YouTube de Volkswagen, avant sa diffusion dimanche pendant la finale de la Ligue professionnelle de football américain (NFL).

10. L’Argentine refuse depuis 62 mois les évaluations économiques que le FMI mène chaque année sur ses 188 Etats-membres, a indiqué le Fonds mardi, trois jours avant une réunion de l’institution cruciale pour le pays. Vendredi, le FMI doit décider d’éventuelles sanctions contre Buenos Aires, accusée depuis plusieurs mois de tronquer ses statistiques sur la croissance et l’inflation. Dans un communiqué sans lien avec cette procédure, le FMI a annoncé avoir eu mardi un « briefing informel » de ses équipes sur la situation économique en Argentine et précisé que l’évaluation en bonne et due forme du pays accusait « 62 mois de retard ».