Les 10 infos éco du jour

1. Arnaud Montebourg veut que Carlos Goshn baisse son salaire. Le ministre du Redressement productif était l’invité de France 2 hier soir :  «Il n’est pas absurde de demander à Monsieur Ghosn de faire un effort sur ses propres émoluments, puisque des demandes sont formulées à l’égard des autres salariés». Dans le cadre de ses négociations pour améliorer la compétitivité de ses sites, le constructeur a pourtant proposé un gel des salaires cette année. Le ministre du Redressement productif a d’ailleurs affirmé que l’Etat, premier actionnaire du constructeur, et présent à son conseil d’administration, avait voté «contre» la rémunération du patron de Renault. En 2011, Carlos Ghosn, PDG de Renault et de Nissan, a touché 2,8 millions d’euros au titre de Renault et 10,5 millions d’euros côté Nissan.

2. Le TGV fête deux milliards voyageurs depuis 1981 mais sa rentabilité a fortement chuté en France et c’est à l’étranger qu’il poursuit son essor, la priorité nationale allant à la rénovation du réseau ferré et des trains du quotidien. Pour marquer ce cap symbolique du deux milliardième voyageur, la directrice de la branche grande vitesse de la SNCF, SNCF Voyages, Barbara Dalibard sera dans l’après-midi aux côtés du président de la SNCF, Guillaume Pepy, à Paris Gare de Lyon où ils iront à la rencontre de voyageurs.

3. Chômage: la bataille « ne se gagne pas en un mois », prévient Sapin. Michel Sapin, ministre du Travail, a déclaré vendredi que « la bataille contre le chômage ne se gagne pas en un mois, elle se gagne sur la durée », promettant que le gouvernement « stopperait » la montée du chômage observée depuis 19 mois consécutifs. « Ce n’est pas une bataille au mois le mois », a-t-il ajouté sur Europe 1, alors que les statistiques des demandeurs d’emploi pour décembre sont attendues vendredi à 18H00.

4. Autolib’ contraint de changer ses bornes ? Le système de voitures électriques de Paris pourrait devoir changer ses prises pour se conformer aux nouvelles normes européennes si la directive votée hier est adoptée, indique France Info. Véronique Haché-Aguilar, la directrice du syndicat mixte d’Autolib’ évoque un coût élevé en cas de changement : l’Ile-de-France compte actuellement 3.700 bornes électriques et plus de 1.800 voitures. Mais selon le syndicat mixte d’Autolib, cela ne remet pas en cause le développement du dispositif.

5. Une allocation pour les chômeurs âgés de 59 et 60 ans. Plus de 10.000 personnes sont concernées par ce rétablissement partiel de l’AER, qui avait été supprimée début 2011. «Supprimer cette injustice à titre dérogatoire.» C’est ainsi que Jean-Marc Ayrault a justifié jeudi le rétablissement, par décret, de l’allocation équivalent retraite (AER) à compter du 1er mars mais sous la forme d’une allocation d’un montant équivalent. Soit 1030 euros par mois pour une personne seule déclarant moins de 700 euros de ressources. Cette prestation sociale, qui assurait un revenu de remplacement aux chômeurs ayant un nombre de trimestres permettant de bénéficier d’une retraite à taux plein mais qui n’avaient pas atteint l’âge légal de départ, avait été supprimée en janvier 2011 par Nicolas Sarkozy suite à la réforme Woerth des retraites.

6. Opel/PSA, c’est partie. Les trois véhicules d’Opel retenus utiliseront très largement des technologies françaises de PSA. Les petits monospaces et les crossovers compacts seront basés sur deux plates-formes (le châssis et les éléments de suspension) existantes de PSA. Plus de 3,5 millions de véhicules des deux groupes devraient être produits au cumul sur ces deux plates-formes d’ici à 2020.

7. Résultats mitigé pour Microsoft. Malgré le lancement de Windows 8 qui a soutenu le chiffre d’affaires, les profits du champion des logiciels se tassent. Le bénéfice net de Microsoft a reculé de 3% sur le dernier trimestre de 2012, à 6,3 milliards de dollars. En revanche, le chiffre d’affaires trimestriel atteint un nouveau record, à près de 21,5 milliards de dollars, en hausse de 2,7%. Dans les activités auprès des entreprises, les résultats du groupe sont contrastés. Mais ils sont en baisse dans les jeux vidéo. Car la Xbox 360, même si elle conserve sa première place sur le marché des consoles de jeux aux États-Unis, se vend à un prix moins élevé et en moins d’exemplaires.

8. Blackberry intéresse le Chinoi Lenovo. Une simple petite phrase a suffi. Le titre de la maison mère du fabricant de portable, Research In Motion, a grimpé de 2,9% à 17,80 dollars suite à des déclarations du groupe chinois Lenovo qui n’écarte pas la possibilité d’une OPA. «Nous examinons toutes les opportunités, RIM et beaucoup d’autres», a déclaré Wong Wai Ming, le directeur financier de Lenovo, à Bloomberg en marge du Forum économique mondial à Davos. «Nous n’aurons aucune hésitation si la bonne opportunité se présente».

9. Jean-Claude Mailly fustige la politique du gouvernement. En meeting contre l’austérité à Paris, le patron de FO a également critiqué le PDG de Renault et l’accord emploi. Face à 5 000 militants remontés à bloc, et aux côtés de confrères espagnols et belges, le patron de la troisième centrale syndicale française a tiré tous azimuts. Sur François Hollande, dont il a détourné le slogan présidentiel en brocardant «le changement, c’est lentement». Sur le constructeur Renault, dont il a dénoncé la stratégie «du chantage» sur la fermeture de sites. Et, enfin, sur les signataires de l’accord sur la sécurisation de l’emploi, CFDT et Medef en tête, qu’il a qualifiés de «fossoyeurs du Code du travail».

10. Une bouffée d’air frais pour Nokia. Au quatrième trimestre, l’ex-numéro 1 mondial de la téléphonie mobile revient dans le vert, avec un bénéfice net de 200 millions d’euros. C’est la première fois en six trimestres que le groupe affiche un profit. Nokia a peut-être touché du pied le fond de la piscine. Ce quatrième trimestre, c’est une pointe de couleur dans une situation qui reste très noire. Le signe que la stratégie de Stephen Elop va peut-être finir par payer. De grosses réductions de coûts, et un pari sur deux gammes de téléphones. D’un côté, il y a les Lumia, des smartphones plutôt haut de gamme, conçus en partenariat avec Microsoft. Avec leurs couleurs fluo et leur chargeur sans fil, ils ont reçu un bon accueil de la critique et des consommateurs.