Les 10 infos éco du jour

1. L’État prévoit de faire 14 milliards d’euros d’économies en 2014 sur les 20 milliards d’efforts de réduction de déficit prévus, en mettant à contribution les fonctionnaires et les opérateurs, indique le rapporteur du Budget à l’Assemblée. Confirmant une information du journal Le Monde et des Echos, Christian Eckert a précisé samedi que ces économies ajoutées à un effort structurel devraient permettre d’atteindre un déficit de l’ordre de 3,5%.

2. Invité du Grand Jury sur RTL et LCI, Laurent Berger le secrétaire général de la CFDT, s’est dit opposé à une augmentation de deux heures hebdomadaires du temps de travail dans la fonction publique comme le préconise la Cour des comptes. «Passer de 35 à 37 heures, ce n’est pas envisageable, c’est 35 heures pour tout le monde», a-t-il indiqué.

3. Les tarifs réglementés du gaz augmenteront de 0,5% pour les ménages au 1er juillet, leur première hausse depuis janvier, même si une révision de la formule de calcul a allégé la note, d’après un arrêté paru dimanche au Journal officiel. La formule révisée porte de 35,6% à 45,8% l’indexation des coûts d’approvisionnement en gaz du fournisseur historique GDF Suez sur les prix de marché du gaz naturel (ou prix « spot »), au lieu des prix du pétrole auxquels ils sont historiquement adossés (et qui ont nourri leur flambée ces dernières années).

4. L’État a annoncé dimanche avoir cédé 9,5% d’Aéroport de Paris à Vinci et à l’assureur Predica (groupe Crédit Agricole), une opération qui va faire entrer un peu d’argent frais dans ses caisses et permet à Vinci de se renforcer dans un secteur prometteur.

5. Les ventes de véhicules neufs au Japon, hors mini-modèles, ont chuté de 15,8% en juin sur un an, selon l’association des concessionnaires d’automobiles. Un total de 266.913 véhicules ont été écoulés en juin, a précisé l’association dans un communiqué. Ces ventes ont baissé quasiment sans discontinuer depuis le mois de septembre 2012, en partie à cause de l’arrêt d’un système de subventions publiques.

6. L’industriel allemand Siemens a annoncé lundi la cession de sa part de 50% dans sa coentreprise Nokia Siemens Networks (NSN) à son partenaire finlandais Nokia pour 1,7 milliard d’euros. La transaction devrait être bouclée au troisième trimestre, précise un communiqué. NSN, spécialisé dans les réseaux et les équipements de télécommunication, deviendra de ce fait une filiale à 100% de Nokia.

7. Dès lundi, les Français vont téléphoner et surfer sur leur mobile pour moins cher lorsqu’ils voyagent dans l’Union européenne, avec l’entrée en vigueur comme chaque 1er juillet de nouveaux plafonds tarifaires pour l’itinérance (« roaming »). Ces nouveaux tarifs, encadré par la Commission européenne, sont applicables à tous les opérateurs télécoms européens pour les appels passés ou reçus hors du pays de souscription.

8. Six candidats se sont manifestés pour la reprise de La Redoute, société de vente à distance du groupe Redcats dont Kering cherche à se séparer, affirme vendredi Challenges sur son site internet. Selon le magazine économique, qui ne cite pas de sources, le PDG de Kering, François-Henri Pinault a annoncé mardi en comité de groupe européen que « six candidats ont été présélectionnés par Kering (ex PPR) pour le rachat de La Redoute, le dernier actif dans la distribution encore propriété du groupe ».

9. Europacorp a annoncé vendredi la prochaine étape de sa mue: l’ouverture d’une dizaine de multiplexes en France et peut-être même à l’étranger. Le premier de ces complexes cinématographiques de nouvelle génération ouvrira ses portes le 16 octobre en région parisienne, dans le centre commercial d’Aeroville à Roissy, et le deuxième à Marseille au second semestre 2015.

10. L’économiste Pierre Larrouturou, membre du bureau national du PS et du collectif Roosevelt, affirme, dans un entretien à Sud Ouest Dimanche, que « tout miser sur le retour de la croissance » relève de la « méthode Coué », jugeant que « la solution n’est pas l’austérité mais la justice sociale ». Le retour de la croissance, qu’espère François Hollande, « plus personne ne peut y croire », estime ce conseiller régional PS d’Ile-de-France, qui avait présenté avec Stéphane Hessel une motion au congrès du PS de Toulouse, en octobre 2012.