Les 10 infos éco du jour

1. Jean-Dominique Senard, le numéro un de Michelin, explique au Figaro les raisons qui ont poussé le groupe à annoncer la suppression de 730 emplois sur le site de fabrication de pneus poids lourds de Joué-lès-Tours, ainsi qu’un investissement de 800 millions d’euros en France de 2013 à 2019. « Nous voulons accomplir une mutation de notre outil industriel, de façon à ce qu’il reste compétitif. Il n’est pas question pour Michelin de privilégier les pays à forte croissance au détriment de l’Europe et de la France en particulier. Au contraire, je suis convaincu que si cette mutation est comprise, acceptée de notre environnement politique, économique et social, nous pourrons regarder l’avenir avec optimisme » explique-t-il.

2. Le patron d’Orange et ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde, Stéphane Richard, a été placé en garde à vue lundi matin dans le cadre de l’enquête sur l’arbitrage contesté ayant mis fin au contentieux entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais en 2008. L’ex-président du Consortium de réalisation (CDR), Jean-François Rocchi, a également été placé en garde à vue dans les locaux de la Brigade financière où il était arrivé vers 09H15 locales, selon une source proche de l’enquête.

3. La situation économique du Japon « s’améliore », a jugé mardi la banque centrale nippone, qui a dans le même temps décidé de maintenir intactes les mesures d’assouplissement qualitatif et quantitatif prises récemment afin d’accentuer cette tendance encourageante.

4. Un vol que devait effectuer un Boeing 787 Dreamliner de Tokyo vers Singapour a dû rebrousser chemin mardi en raison d’un problème avec son système antigivre, et un autre a été annulé lundi pour un problème de capteur, selon les compagnies nippones exploitantes. Le 787 qui partait pour Singapour, opéré par Japan Airlines (JAL), avait quitté l’aéroport Haneda de Tokyo à 01H30 locales (lundi 16H30 GMT), a expliqué un porte-parole de JAL.

5. Le conglomérat industriel allemand Siemens prévoit de supprimer 1.000 postes supplémentaires dans le secteur de l’énergie en Allemagne au cours des prochaines années. « Siemens réagit ainsi à une dégradation de la situation des commandes en Europe », explique le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung.

6. Le tribunal de commerce de Paris a rejeté lundi les deux offres de reprise de l’enseigne de distribution culturelle Virgin, l’une émanant du spécialiste des loisirs créatifs Cultura et l’autre de Vivarte, groupe multi-enseignes de prêt-à-porter (marques André ou La Halle). Le tribunal examinera lors d’une audience spéciale, prévue le 17 juin à 14H00, la liquidation judiciaire de Virgin (960 salariés), qui semble désormais inévitable.

7. Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, a déclaré lundi que le programme d’achats de dette de l’institution ne serait jamais utilisé pour sauver un Etat de la faillite, mais uniquement pour sauver l’euro. Le dispositif d' »opérations monétaires sur titres » (OMT) présenté par la BCE en septembre dernier n’a jamais été mis en oeuvre mais sa seule existence a contribué à apaiser les tensions sur les marchés financiers ces derniers mois.

8. Si vous n’avez pas encore déclaré vos revenus 2012, dépêchez-vous ! Vous avez jusqu’à mardi soir minuit pour le faire en ligne. La date limite de la déclaration sur papier est en effet dépassée depuis le 27 mai. Sont concernés les départements numérotés de 50 à 974. Pour déclarer vos revenus en ligne, il faut se munir du n° de télédéclarant et du n° fiscal qui figurent sur la feuille reçue. Une opération simple et rapide à réaliser depuis le site dédié.

9. L’organisation du baccalauréat coûte plus d’1,5 milliard d’euros, affirme le principal syndicat des personnels de direction de l’éducation qui réclame un examen plus simple, concentré sur une semaine. Le SNPDEN-Unsa estime à 1.525.215.934 euros « le vrai coût » de l’organisation du baccalauréat général et technologique, alors que « les montants habituellement annoncés oscillent de 50 à 100 millions d’euros ».

10. Sony a présenté lundi à Los Angeles sa nouvelle console, la PlayStation 4 (PS4), qui se veut une plate-forme de divertissement pour toute la famille combinant vidéo, musique, télévision et jeux. Le président de Sony Computer Entertainment, Andrew House, a parlé d’une console de nouvelle génération pensée pour le futur tout en assurant que la PS4 resterait fidèle à l’esprit de la PlayStation 3.