Les 10 infos éco du jour

1. Le numéro deux du gouvernement et ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a jugé mardi que le ministère de l’Economie et des Finances avait « besoin d’un patron », déplorant qu’il y en ait « plusieurs » actuellement. « J’ai dirigé Bercy dans le passé et c’est vrai que Bercy a besoin d’un patron. Là vous avez plusieurs patrons et quelle que soit la qualité des hommes et des femmes et leur degré d’entente je pense qu’une coordination plus forte serait utile », a déclaré sur RTL M. Fabius.

2. L’ancien patron du groupe aéronautique européen EADS, Louis Gallois, en charge d’investissements publics pour le gouvernement français, a rejeté lundi tout pessimisme sur l’avenir de la France en vantant les réformes en cours lors d’une conférence à Berlin. « Je ne suis pas pessimiste pour la France. Ce pays est riche. Nous avons un système éducatif de haut niveau, une énergie relativement peu coûteuse, de grandes entreprises (…), une recherche de haut niveau (…), mais si nous voulons exploiter ces atouts, nous devons travailler », a-t-il déclaré, interrogé sur sa vision de ce que serait la France dans dix ans. « Je ne suis pas pessimiste, nous allons faire les réformes parce que nous en avons besoin. Mais je ne crois pas qu’on puisse appliquer le modèle allemand à la France. Nous devons trouver notre propre voie », a-t-il dit.

3. Les Européens vont jeter les bases mardi de leur plan contre l’évasion et la fraude fiscales, avant un sommet consacré 10 jours plus tard à ce dossier qui a pris une place centrale avec les révélations de l’Offshoreleaks et les appels du G20 à mieux lutter contre ce fléau. La pression est encore montée d’un cran vendredi avec l’annonce par la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et l’Australie du lancement d’une vaste enquête internationale après la réception de milliers de fichiers informatiques sur des comptes secrets dans des paradis fiscaux.

4. Le groupe d’aéronautique et de défense EADS a pratiquement doublé son bénéfice au premier trimestre 2013, à 241 millions d’euros, en hausse de 91% sur un an, grâce aux livraisons d’avions commerciaux. Le chiffre d’affaires pour les trois premiers mois de l’année a progressé de 9%, à 12,4 milliards, annonce la maison mère d’Airbus, qui maintient dans un communiqué ses prévisions de « croissance modérée » pour 2013. Le résultat opérationnel (EBIT) a progressé de 79%, à 596 millions d’euros, grâce à la performance d’Airbus, et ce malgré des charges exceptionnelles de 145 millions dans cette division, la principale du groupe.

5. Le montant de la rémunération variable accordée au PDG de Société Générale, Frédéric Oudéa, a augmenté de 75% en 2012 par rapport à 2011, à 1,19 million d’euros, selon le document de référence de la banque disponible sur son site internet. Sa rémunération fixe est restée inchangée à 1 million d’euros. Selon le document, la rémunération variable de M. Oudéa sera « entièrement différée et convertie en actions ou équivalents cessibles sur 3 ans entre 2014 et 2016 », c’est-à-dire qu’il ne percevra pas de paiement pour ce bonus en 2013.

6. Air France-KLM a annoncé mardi un trafic passagers en hausse de 2,3% en avril avec des capacités en progression de 2,9% à la faveur de l’ouverture de nouvelles lignes long-courriers. Le groupe aérien franco-néerlandais a transporté 6,6 millions de passagers, avec un coefficient d’occupation en repli de 0,4 point à 82,8%. Dans l’activité cargo, le trafic a diminué de 4,6% et les capacités ont baissé de 5% mais le coefficient de remplissage ressort en amélioration de 0,3 point à 64,4%. La recette unitaire au siège kilomètre offert hors change est stable par rapport à avril 2012 mais celle à la tonne kilomètre offerte hors change recule.

7. L’Espagne et le Portugal appellent lundi la zone euro à mener à bien l’union bancaire alors que l’Allemagne met en avant les obstacles juridiques à l’introduction de l’un des éléments clés du projet, qui est le traitement des banques en dépôt de bilan. « Il est indispensable de nous en tenir au calendrier prévu pour l’union bancaire et de prendre des mesures qui garantissent un accès au crédit pour les ménages et les petites entreprises », a déclaré le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy.

8. Les deux géants de la confection, le Suédois H&M et Inditex, leader mondial, ont conclu un accord sur les conditions de sécurité dans les usines fabriquant des vêtements après l’effondrement au Bangladesh d’un immeuble qui a coûté la vie à 1.127 personnes. Cet accord, soutenu par l’Organisation internationale du travail, des syndicats et d’autres groupes d’influence, était en négociation depuis le 24 avril, date de la catastrophe. Il porte sur les conditions de sécurité des locaux en matière de construction et de prévention des incendies.

9. Le projet de loi sur l’emploi, salué comme « historique » par le gouvernement mais brocardé comme « scélérat » par la CGT, FO et les communistes, devrait, sauf coup de théâtre, être adopté définitivement aujourd’hui par le Parlement, avec un ultime vote du Sénat. Traduction de l’accord signé le 11 janvier entre le patronat et trois syndicats (CFDT, CFE-CGC, CFTC) ce texte accorde plus de flexibilité aux entreprises (accord de maintien dans l’emploi, mobilité interne, refonte des procédures de licenciements…) tout en créant de nouveaux droits pour les salariés (accès élargi aux mutuelles, droits rechargeables au chômage, formation…).

10.La prévention des risques psychosociaux au travail doit être améliorée, estime le Conseil économique, social et environnemental (Cese) dans un projet d’avis présenté aujourd’hui, qui préconise notamment d’étudier l’impact des restructurations en amont et d’assurer un suivi des chômeurs. Selon le Cese, « le contexte économique n’a fait qu’amplifier » les risques psychosociaux, « qui recouvrent des réalités aussi diverses que le harcèlement moral et sexuel, l’épuisement professionnel, les suicides au travail ou encore les violences adressées aux salariés par des personnes extérieures à l’entreprise ».