Les 10 infos éco du jour

1. La ministre de l’Énergie a rejeté jeudi l’idée d’une suppression progressive des tarifs réglementés du gaz en France, que l’Autorité de la concurrence préconise en estimant qu’ils nuisent au bon fonctionnement du marché. « Delphine Batho confirme la volonté du gouvernement de conserver les tarifs réglementés de vente du gaz et de l’électricité pour les ménages », dit-elle dans un communiqué. « Une remise en cause de ces tarifs n’est pas à l’ordre du jour. »

2. La puissante fédération de la métallurgie a choisi jeudi de soutenir Pierre Gattaz, président du Groupe des fédérations industrielles (GFI), après avoir auditionné les six candidats à la tête du Medef. L’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) a ainsi été convaincue par l’exposé d’un de ses membres mais n’a pas donné son suffrage au programme de son propre président, Frédéric Saint-Geours.

3. Le gouvernement planche sur une nouvelle réforme des retraites qui devrait être engagée avant la fin de l’année, les Français jugent cette réforme nécessaire.  Deux tiers des Français (66%) sont en effet résignés à l’idée d’une nouvelle réforme des retraites est un nécessaire, selon un sondage réalisé les 10 et 11 avril par Opinion Way pour Accenture, Les Echos et Europe 1.

4. La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a indiqué aujourd’hui dans un entretien à France 24 qu’elle était « à titre personnel » favorable à la fin du secret bancaire dans l’Union européenne. Priée de dire si elle était favorable à une telle éventualité, Mme Lagarde a indiqué: « A titre personnel, je vous réponds: bien entendu oui ».

5. PSA Peugeot Citroën veut augmenter ses ventes de 26% en Chine cette année, a indiqué jeudi son directeur pour l’Asie, Grégoire Olivier, qui a fait savoir que le constructeur automobile français a revu ses plans de lancement de marque spécifique pour ce pays. « Notre objectif est de 557.000 (ventes ndlr) cette année », a-t-il déclaré lors d’une rencontre avec des journalistes avant l’ouverture samedi du salon automobile de Shanghai. PSA a connu un bon début d’année grâce aux lancements de nouveaux modèles, la Peugeot 3008 et la Citroën C4L.

6. Le géant de l’internet Google a de nouveau annoncé jeudi une forte croissance de ses résultats au premier trimestre, qui a vu son bénéfice augmenter de 16% à 3,35 milliards de dollars et son chiffre d’affaires grimper de 31%. Le chiffre d’affaires du groupe a atteint pour sa part 14 milliards de dollars, dont près de 13 milliards pour Google lui-même et 1 milliard pour Motorola.

7. Le Parlement chypriote a approuvé une augmentation de l’impôt sur les sociétés, qui est l’un des plus bas de l’Union européenne, dans le cadre d’une série de mesures prises en contrepartie d’un plan de sauvetage européen, qui va nécessiter un aval des députés. L’Assemblée a voté une augmentation de l’impôt sur les sociétés de 10% à 12,5%, dans l’objectif de collecter 600 millions d’euros supplémentaires.

8. L’Oréal a confirmé jeudi tabler sur une nouvelle année de croissance de ses ventes et de ses résultats en 2013, après un premier trimestre que le groupe juge « très solide » avec une croissance du chiffre d’affaires et des « gains de parts de marché particulièrement significatifs ». Sur les trois premiers mois de l’année, L’Oréal a réalisé un chiffre d’affaires de 5,93 milliards d’euros, soit 5,1% de plus qu’au même trimestre de l’an dernier. A périmètre et changes constants, la croissance s’élève à 5,5%.

9. Le géant américain de l’informatique IBM va présenter un plan la semaine prochaine prévoyant la suppression de 1.200 à 1.400 postes en France, soit près de 14% des effectifs, a-t-on appris jeudi de sources syndicales. « La direction a la volonté de supprimer entre 1.200 et 1.400 emplois directs sur deux ans », a affirmé à l’AFP Gérard Chameau, délégué central CFDT d’IBM, qui compte plus de 9.700 salariés dans l’Hexagone.

10. Jean-Marc Ayrault s’est prononcé jeudi pour une revalorisation « d’au moins 25 euros les mille litres » du prix payé aux producteurs de lait pour les mois d’avril, mai et juin, annonce Matignon dans un communiqué. Dans le cadre d’une médiation lancée pour venir en aide aux producteurs de lait, qui réclament une augmentation du prix de leur produit pour compenser une hausse des charges, le Premier ministre s’est vu présenter un « point d’étape ».