Les 10 infos éco du jour

1. La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a estimé mercredi que la zone euro devait en priorité continuer à « nettoyer » son secteur financier, en « fermant » certaines banques « si nécessaire ». « La priorité doit être de continuer à nettoyer le système bancaire en recapitalisant, en restructurant et, si nécessaire, en fermant certaines banques », a-t-elle déclaré lors d’une conférence à New York, selon le texte de son discours communiqué à la presse.

2. Le patron de la banque Reyl, François Reyl, a démenti dans une interview à paraître jeudi dans le journal suisse Agefi, que 15 millions d’euros aient été déposés dans son établissement par l’ancien ministre français du budget Jérôme Cahuzac. « A aucun moment nous n’avons eu connaissance de ces 15 millions, nous ne savons rien de leur existence et s’ils existent ils n’ont en aucune façon été présentés à la banque ».

3. Le gouvernement revoit ses prévisions de croissance à la baisse. Selon le Figaro, Bercy  prévoit 0,1 % de croissance cette année, 1,2 % en 2014 et 2% ensuite. Sur le front du déficit public, Paris à d’ores et déjà annoncé qu’il atteindrait 3,7 % cette année. Pour 2014, le gouvernement a opté pour un compromis : il inscrira un chiffre «un peu en dessous de 3%», selon une source proche du dossier.

4. Le gouvernement souhaite limiter à quelques années le bénéfice du régime de l’auto-entrepreneur lorsqu’il est utilisé pour exercer une activité principale, dans le but affiché de favoriser la création d’entreprises classiques à plus fort potentiel de croissance. « Il s’agira de limiter dans le temps ce régime en activité principale et de renforcer l’accompagnement des auto-entrepreneurs », a déclaré mercredi la ministre chargée de l’Artisanat, Sylvia Pinel.

5. Le Luxembourg se dit prêt à lever le secret bancaire en adoptant l’échange automatique d’information à partir de 2015. «Nous pouvons introduire l’échange automatique d’informations parce que notre place financière est prête à le faire», a justifié le premier ministre luxembourgeois, Jean-Claude Juncker, devant le Parlement. Car elle ne «dépend pas de manière existentielle du secret bancaire, les lumières ne vont pas s’éteindre». Et d’insister: «Notre place financière ne vit pas de l’argent noir ni de la fraude fiscale».

6. Les contrôles fiscaux ont généré l’an dernier 18 milliards d’euros de droits et de pénalités, soit 10% de plus qu’en 2011, a déclaré mercredi le ministre du Budget Bernard Cazeneuve. Les droits et pénalités correspondant à la lutte contre les fraudes les plus graves « ont représenté à eux seuls plus de 6 milliards d’euros », ajoute le ministre.

7. Barack Obama a proposé mercredi un budget 2014 visant une réduction des déficits en s’attaquant à la fois aux prestations sociales et aux niches fiscales, au risque d’un nouvel affrontement avec les républicains du Congrès mais aussi d’une révolte de ses alliés démocrates. Présentant ce document comme « un plan responsable pour la classe moyenne et l’emploi », et disant sa volonté d’un « compromis » avec ses adversaires, M. Obama a affirmé que « nous pouvons faire croître notre économie et réduire notre déficit » en même temps, lors d’une allocution à la Maison Blanche.

8. La croissance économique mondiale restera probablement modérée cette année et les banques centrales devraient maintenir leurs politiques monétaires accommodantes, a dit mercredi Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI). « Grâce aux actions des responsables politiques et monétaires, le monde économique ne semble plus aussi dangereux qu’il y a six mois », a-t-elle expliqué au Club économique de New York.

9. Les ventes mondiales de PC se sont effondrées de 13,9% au premier trimestre, leur plus fort recul depuis près de vingt ans, a estimé mercredi le cabinet de recherche IDC, invoquant la concurrence des tablettes mais aussi la restructuration en cours des géants HP et Dell. »Bien que la réduction des ventes ne soit pas une surprise, l’ampleur de la contraction est à la fois surprenante et inquiétante », a commenté David Daoud, un analyste d’IDC cité dans le communiqué du cabinet.

10. La construction d’une ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV) en Australie, reliant les villes de l’est où vivent les deux tiers de la population, coûterait 114 milliards de dollars australiens (91 milliards d’euros) et prendrait 45 ans, a indiqué jeudi le ministre du Transport. L’Australie réfléchit depuis les années 1980 à la construction de cette ligne qui mettrait Brisbane (est) à cinq heures de Melbourne (sud) au lieu de 24 heures actuellement, via Sydney et la capitale administrative Canberra.

Chargement des commentaires ...