Les 10 infos éco du jour

1. L’accord conclu dans la nuit de dimanche à lundi entre Chypre et ses bailleurs de fonds internationaux fournit « un plan complet et crédible pour traiter les défis économiques auxquels est confronté le pays », a déclaré la directrice générale du FMI Christine Lagarde. Le plan qui devrait éviter la faillite de Chypre, « se concentre sur les deux banques qui posent problème et la protection entière des dépôts dans toutes les banques », note la responsable dans un communiqué publié lundi.

2. La perspective du système bancaire français reste négative, a fait savoir lundi Moody’s Investors Service, estimant que les banques de l’Hexagone resteront confrontées à des conditions d’activité difficiles cette année dans un contexte de récession en Europe. L’agence prend toutefois acte des progrès non négligeables accomplis par les banques au travers de leurs « plans d’adaptation ».

3. Laurence Parisot semble prise au piège dans sa volonté de faire changer les statuts du Medef pour rester à sa tête, après un début de semaine favorable puis des défections et frondes en série, à quelques jours d’un vote décisif. Lundi soir, les événements paraissaient lui sourire: les sept membres du comité statutaire venaient de proposer à l’unanimité de nouveaux statuts qui l’autoriseraient à se présenter pour un troisième mandat.

4. Quatre Français sur dix estiment qu’une taxe sur les comptes bancaires des épargnants pourrait être mise en place en France en cas d’aggravation de la situation économique, selon un sondage réalisé par l’Ifop pour Sud Ouest Dimanche. Cette enquête d’opinion a été réalisée les 21 et 22 mars, alors qu’une taxation directe des comptes bancaires est envisagée à Chypre, en contrepartie d’un plan de sauvetage de son système bancaire impliquant la Banque centrale européenne (BCE).

5. Des policiers de la division nationale d’investigations financières et fiscales (DNIFF) ont mené il y a trois semaines une perquisition au domicile privé du président de la BPCE, François Pérol, rapporte dimanche le site internet Mediapart. L’information a été confirmée à Reuters par une source proche du dossier. « Je peux confirmer que la perquisition a bien eu lieu », a déclaré cette source.

6. La Côte d’Ivoire a choisi un consortium regroupant Bolloré, Bouygues et le danois Maersk pour la gestion d’un nouveau terminal de conteneurs, a déclaré samedi un responsable de l’une des sociétés. Le pays veut ouvrir un deuxième terminal de conteneurs à Abidjan pour récupérer le terrain perdu face à la concurrence durant une crise politique qui dura une dizaine d’années.

7. Le numéro un européen de la gestion immobilière, Axa Real Estate, à la tête d’un portefeuille d’actifs valorisés à 42 milliards d’euros, dont près d’un tiers en France, entend réduire son exposition à l’immobilier en France d’ici à deux ans. La filiale du deuxième assureur en Europe se trouve déjà en négociations pour céder certains immeubles, affirme son directeur général Pierre Vaquier, dans une interview au Financial Times.

8. L’opérateur téléphonique France Télécom/Orange n’a pas l’intention de se désengager complètement du site de vidéos en ligne Dailymotion, pour lequel il est à la recherche d’un partenaire industriel, a indiqué son PDG Stéphane Richard au quotidien Le Figaro de lundi. « Nous resterons un actionnaire influent de Dailymotion et nous serons attentifs aux retombées pour Orange, et pour la France, d’une éventuelle alliance », a expliqué M. Richard, en se disant « très heureux » de l’investissement consenti par son groupe dans le site internet.

9. Le groupe néerlandais de messagerie TNT Express a annoncé lundi qu’il allait supprimer 4.000 postes dans les trois années à venir, après l’échec de sa reprise par son concurrent américain UPS. Les restructurations engagées pour améliorer la rentabilité du groupe, qui prévoient aussi une réduction de ses capacités aériennes et la cession de ses activités en Chine et au Brésil, devraient lui coûter 150 millions d’euros d’ici 2015, selon un communiqué publié lundi par l’entreprise.

10. Cdiscount, le deuxième plus grand e-commerçant de France, qui reçoit 10,5 millions de visiteurs par mois, lance son offre supermarché. Cdiscount, propriété du groupe Casino vendait déjà du vin et des produits sous vide comme le jambon, mais il propose désormais une offre large d’épicerie. Pour le lancement de sa nouvelle catégorie, Cdiscount offre les frais de livraison à partir de 20 euros. Un montant qu’on atteint facilement, car de nombreux produits comme les biscuits Prince de Lu ou encore les pots de Nutella ne peuvent être achetés qu’en 6 voire 15 exemplaires.