Les 10 infos éco du jour

1. François Hollande retrouve ce lundi à Berlin Angela Merkel et José Manuel Barroso pour un dîner inédit avec l’élite du patronat européen, en quête des voies et moyens de relancer la croissance et la compétitivité d’une Europe en crise. Outre les dirigeants français, allemand et de la Commission européenne, une quinzaine de grands patrons prendront part à ce dîner organisé à l’initiative de la chancelière. Tous sont membres de la « Table ronde des industriels européens », un club très sélect d’obédience libérale, présidé par le PDG de Volvo, Leif Johansson.

2. Roux de Bézieux est confiant. Candidat à la présidence du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux s’est de nouveau opposé au troisième mandat de Laurence Parisot. « C’est trop long, a-t-il déclaré sur LCI ce matin. On ne prend plus le pouls du terrain, on n’est plus chef d’entreprise. Il y a un risque qu’elle ne comprenne plus les attentes des patrons ». Geoffroy Roux de Bézieux a toutefois refusé d’employer le terme de « putsch » pour qualifier la volonté de Laurence Parisot de se présenter une troisième fois.

3. Les Français sont très largement opposés à l’augmentation des taxes sur le diesel (72%) et à la désindexation des pensions complémentaires de retraites sur l’inflation (75%), selon un sondage Ifop pour le Journal du dimanche (JDD). En revanche, 66% des personnes interrogées approuvent l’introduction d’une condition de ressources pour le versement des allocations familiales, selon cette enquête. Ces trois mesures sont envisagées, ou en passe d’être adoptées dans le cas des retraites complémentaires, afin de réduire les déficits publics. Les négociations patronat-syndicat pour redresser les comptes des régimes de retraites complémentaire ont débouché sur un protocole d’accord qui prévoit de limiter pendant trois ans l’augmentation des pensions en dessous du rythme de l’inflation. Mais il doit encore être signé par les syndicats.

4. Le FMI juge les banques européennes encore fragiles. Si le Fonds juge les fonds propres des banques « adéquates », il s’inquiète des conséquences de la crise. On est loin du constat dramatique tiré en août 2011 par Christine Lagarde, la directrice générale du FMI, qui exhortait les banques européennes à une recapitalisation urgente évaluée à 200 milliards d’euros. Depuis, elles ont renforcé massivement leurs fonds propres, leur accès au financement s’est amélioré et les pays comme l’Italie ou l’Espagne appliquent des traitements de choc pour redresser leurs comptes publics, reconnaît la mission d’étude du FMI. Mais ce n’est pas assez.

5. L’exécutif veut mieux encadrer les télécoms. Le gouvernement envisage d’encadrer deux prérogatives phares de l’autorité des télécoms, l’attribution des fréquences et les relations avec les consommateurs, écrit lundi le quotidien Les Echos, citant en particulier une volonté du ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg. Le gouvernement pourrait avoir « plus d’initiatives » dans l’attribution des fréquences, en donnant davantage d’importance aux critères d’emploi et d’investissement, alors qu’il se borne aujourd’hui à valider le cahier des charges défini par l’Arcep, selon une source proche du dossier citée par le quotidien économique.

6. En l’absence de majorité claire pour former un gouvernement, Pier Luigi Bersani, chef de file du centre gauche italien, a annoncé dimanche son intention de solliciter la confiance du Parlement. Les élections législatives des 24 et 25 février, marquées par l’ampleur sans précédent du vote contestataire, ont plongé la Péninsule dans une impasse politique alarmante aux yeux de ses partenaires européens qui craignent pour sa situation économique.

7. Airbus pourrait décrocher lundi un des plus gros contrats de son histoire avec, selon le quotidien Les Echos, la commande attendue de plus de 200 appareils A320 par la compagnie indonésienne à bas coûts Lion Air, qui doit être officialisée sous les ors de l’Elysée. L’ampleur du succès, pour l’avionneur européen, dépendra de la répartition précise entre commandes fermes et options d’achat. « La compagnie à bas coûts asiatique pourrait acheter ou, à tout le moins, s’engager à acheter plus de 200 A320, dont un grand nombre de NEO, la future version du monocouloir équipée de moteurs plus écologiques », affirme l’édition de lundi des Echos, sans citer ses sources.

8. Le ministère de l’Ecologie et de l’énergie a rejeté dimanche l’idée d’ouvrir le capital de RTE, filiale d’EDF qui gère le réseau national de lignes à haute tension, pour désendetter l’électricien national, un scénario qui avait été évoqué par le Journal du dimanche. L’ouverture du capital de RTE n’est pas à l’ordre du jour et n’est de notre point de vue pas envisageable », a dit à l’AFP un porte-parole du ministère, sans plus de commentaires. Le Journal du dimanche avait rapporté le jour même qu’EDF et le gouvernement envisageaient d’ouvrir le capital de RTE, autrement dit d’en céder une partie, afin d’aider l’électricien historique à réduire son importante dette (39,2 milliards d’euros à fin décembre).

9. Le fonds souverain du Qatar envisage un rachat de l’enseigne britannique emblématique Marks & Spencer, pour 8 milliards de livres (9,2 milliards d’euros), rapporte dimanche le Sunday Times. Selon le journal, qui cite des sources à la City, l’Autorité d’investissement du Qatar tente de mettre en place un consortium pour s’emparer de la chaîne de magasins de vêtements, produits pour la maison et l’alimentation.

10. Le géant de l’électronique japonais Panasonic prévoit de cesser sa production d’écrans de TV plasma vers 2014, ont affirmé lundi des médias nippons. Le groupe s’apprête à lancer une restructuration drastique de son activité de télévision, qui devrait subir une cinquième perte d’exploitation consécutive lors de l’exercice comptable qui sera bouclé le 31 mars, ont expliqué l’agence de presse Jiji et le quotidien économique Nikkei.