Les 10 infos éco du jour à ne pas rater

1. La réforme bancaire voulue par François Hollande sera très adoucie. Entre son discours de candidature au Bourget et le Conseil des Ministres ce mercredi, il n’y a qu’un pas que n’a pas voulu franchir le Président Hollande. Lors de sa campagne, le candidat avait indiqué qu’il séparerait les activités de détails des activités de spéculations des banques. En réalité, l’idée principale serait d’obliger les banques à filialiser certaines activités spéculatives. Celles « dont on considère qu’elles ne sont pas utiles à l’économie », explique le ministère de l’Économie à France Info. Lire l’intégralité de l’article.

1. La réforme bancaire voulue par François Hollande sera très adoucie. Entre son discours de candidature au Bourget et le Conseil des Ministres ce mercredi, il n’y a qu’un pas que n’a pas voulu franchir le Président Hollande. Lors de sa campagne, le candidat avait indiqué qu’il séparerait les activités de détails des activités de spéculations des banques. En réalité, l’idée principale serait d’obliger les banques à filialiser certaines activités spéculatives. Celles « dont on considère qu’elles ne sont pas utiles à l’économie », explique le ministère de l’Économie à France Info. Lire l’intégralité de l’article.

2. L’agence de notation Standard & Poor’s relève la note de la Grèce, qui passe de « défaut sélectif » à B-. L’agence pense que la perspective du pays est stable puisqu’il est déterminé à entreprendre les réformes nécessaires et qu’il a entreprit un rachat de sa dette. Le soutien financier de la zone euro est également un gage de crédibilité.

3.    Peter Praet, membre du directoire de la BCE appelle la France à accélérer ses réformes. Egalement, chef économiste de la banque à Francfort, il a été interviewé par le Figaro. Il estime que « la France doit baisser ses dépenses publiques ».

4.    Louis Gallois a été nommé au conseil de surveillance de PSA Peugeot-Citroën. Homme de confiance du gouvernement et rédacteur du pacte de compétitivité, il permettra de faire le lien entre l’Etat et les affaires du constructeur que le gouvernement maintient sous perfusion financière.

5.    Bernard Tapie, réactive son offre de reprise des derniers titres du Groupe Hersant. L’offre est dans les mêmes termes que celle qu’il avait retirée le 7 décembre, à la demande des dirigeants du groupe.

6.    La SNCF, mise en cause pour « pratiques anticoncurrentielles » par Euro Cargo Rail, filiale fret de la compagnie ferroviaire allemande Deutsche Bahn, devra payer 60,9 millions d’euros. La compagnie a en effet « empêché ses concurrents d’accéder à des capacités ferroviaires indispensables à leur activité». Lire l’intégralité de l’article.

7.    Christian Noyer ne changera pas le taux du livret A. Le gouverneur de la Banque de France invité de BFM Business mardi soir, préfère laisser « se faire automatiquement les choses», grâce à la méthode de calculs habituels. En effet, il était question qu’il puisse changer ce taux.

8.    La guerre des opérateurs se poursuit. C’est au tour de SFR d’attaquer en justice Orange et Free à Bruxelles. Il leur reproche une «acquisition de contrôle conjointe de France Télécom sur Free Mobile», sui permettrait à Orange de contrôler Free Mobile, et donc de perturber la concurrence.

9.    Jordi Constans, nommé il y a peu à la tête de Louis Vuitton, précipite son départ pour « raisons médicales ». Il sera remplacé en urgence par Michael Burke, tout droit sorti de Bulgari.

10. Citroën stop la production de la C6. Cette berline luxueuse produite à Rennes n’a pas rencontré le succès attendu, en raison de la concurrence allemande et de son prix élevé. Seuls 20.000 exemplaires on été vendus depuis sa création, et les commandes chutent considérablement.