Les 20 marques de l’été : Le 107.7, l’autouroute sur la même longueur d’onde

La première radio d’autoroute est lancé en 1988 sur une idée d’un journaliste info trafic d’Europe 1. Autoroute FM, couvrait à l’époque l’autoroute Paris-Orléans. Séduit par ce type de radio, le CSA lance en 1990 un appel à candidature pour couvrir tout le réseau et décide dans la foulée d’attribuer une fréquence unique aux futurs radios : le 107.7. On assiste alors à la naissance de Trafic Fm, Autoroute info…  A partir de 2006, avec la privatisation des autoroutes, les radios, qui appartiennent aux sociétés d’autoroute, fusionnent et/ou se renomment. En 2013 trois radios, se partagent le 107.7 : Radio Vinci Autoroute, Sanef 107.7 et Autoroute Infos.

+

Le Saviez-vous ?


Autoroute FM, devenue Radio Vinci Autoroute, est la première à émettre en 1988. Elle couvre aujourd’hui près des ¾  du réseau autoroutier français soit 4500 kilomètres d’autoroute.
***
Le présentateur de France3, Laurent Romejko a fait ses débuts sur Autoroute FM en 1988.

+

+

3 questions à…  Benoit Salliot, rédacteur en chef de la zone ouest de Radio Vinci Autoroute.

Comment prépare-t-on la période estivale sur votre radio ?
L’été est le gros rendez-vous de l’année pour nous, à cette période deux utilisateurs sur trois de l’autoroute nous écoutent. On mobilise donc un maximum d’effectif. Par exemple, le nombre de journalistes présents à l’antenne est, pour les grosses journées, multipliés par deux. On va également envoyer des journalistes embarqués dans la voiture de la radio : Son boulot c’est d’être dans les bouchons ! Cela permet de donner des temps de passage, la durée de traversé des difficultés…

Comment est organisée la radio et comment l’information vient-elle jusqu’à vous ?
Notre radio est composée de trois studios : Un à Rueil-Malmaison, un autre dans la région d’Avignon et un troisième à Cannes permettant de donner l’info trafic au plus près de l’utilisateur de l’autoroute. Notre mission c’est de signaler le plus rapidement possible tout ce qui se passe sur l’autoroute, notre rédaction est donc composée de rédacteurs en chef, de journalistes, de pigistes qui traitent les informations qui nous parviennent. Ces dernières viennent directement des sociétés d’autoroute. On a des outils spécifiques pour avoir une remontée d’information directement en studio.

L’apparition des systèmes GPS en temps réel et les applications mobiles ne mettent-elles pas en péril votre activité ?
Toutes ces technologies signalent des zones de ralentissement. D’une part elles le font plus ou moins bien en fonction du système et des remontées d’abonnées. D’autre part, les accidents souvent à l’origine des bouchons ne sont jamais signalés. Donc ces systèmes ne délivrent pas une information fiable et surtout ils n’expliquent pas pourquoi l’automobiliste est à l’arrêt et dans combien de temps il va repartir. Tout cela nous l’expliquons, c’est notre plus.

+

+

Le saviez-vous ?

Chez Radio Vinci Autoroute, entre le signalement d’une difficulté et l’annonce par un journaliste à l’antenne, il doit s’écouler moins de… 4 minutes !

<< Précédent –  Suivant >>

Chargement des commentaires ...