Les 3 buzz éco à ne pas manquer !

1. Zazie a voté Hollande au 2ème tour : « J’ai voté pour la fin de ma richesse ». C’est ce qu’a déclaré la chanteuse lors d’une interview au Parisien pour la sortie de son nouvel album. Elle confie avoir voté Hollande malgré la hausse annoncé des impôts sur les hauts revenus. « Je veux bien partager. Sans culpabilité, je n’ai pas le sentiment d’avoir volé mon argent. C’est pas très réjouissant le chèque que je fais aux impôts, mais ça veut dire qu’il m’en reste beaucoup » explique Zazie. Elle a aussi confié avoir voté pour Jean-Luc Mélenchon au premier tour : « Je le trouvais peut-être un peu naïf mais profondément inspiré, avec une vision métaphysique, philosophique de la politique. »

2.« Ca aurait pu être pire » la réaction de François Hollande au « pingouin » de Carla Bruni. Nous vous avions informé hier dans les buzz éco de la chanson du « pingouin » de Carla Bruni. Si le nom de l’actuel président n’est pas mentionné, tout laisse penser qu’il s’agit de François Hollande. Mais même si l’ancienne mannequin ne cite pas le chef de l’état, celui-ci s’y est reconnu. Hier soir sur BFM TV, Anna Cabana, journaliste au Point, a révélé que François Hollande avait réagi à ce titre face à un ami. « Ça aurait pu être pire, le pingouin est un animal plutôt gentil » a jugé le président de la République, le sourire aux lèvres…

3. Un retraité crève plus de 2 000 pneus de voitures mal garés ! Un Villeurbanais âgé de 59 ans s’en est pris à des véhicules en stationnement. Pourquoi ? Ceux-ci étaient soit mal garés, soit stationnés sur un emplacement réservé aux handicapés. Arrêté le 11 mars dernier après que celui-ci a crevé un pneu sous les yeux des policiers de Villeurbane, le retraité a très vite fini par en dévoiler un peu plus sur son acte. Oui, c’est bien lui qui a sévi dans le coin, oui, le carnet qu’il possède sur lui compile bien les numéros de sept plaques d’immatriculation qu’il venait d’attaquer, à coup de « demi-paire de ciseau. »  Les autorités se sont ensuite rendues chez lui et ont saisi pas moins de six carnets semblables. Il a confié aux enquêteurs qu’il était « excédé par le manque de civisme des gens et que son acte correspondait à un ras-le-bol, que les gens ne respectaient plus rien. » En attendant, le retraité, lui, a pour sa part été laissé libre, et devra répondre de ses actes devant un tribunal.

Loading comments...