Les 5 buzz éco du jour à ne pas rater !

1. Alexandra Lamy et Jean Dujardin ne « quitteront jamais la France ». Face à Aïda Touihri sur France2, la comédienne déclare : « Je n’aime pas l’image qu’on donne, c’est détester les gens qui gagnent de l’argent. Il faut que les gens gagnent de l’argent, ça veut dire que ça emploie du monde », poursuit-elle. Puis rassure le fisc français : elle et Jean Dujardin ne fuiront pas la France, comme Gérard Depardieu ou encore Mathieu Kassovitz. « Je suis tout à fait d’accord pour payer des impôts, c’est pour ça que nous ne partirons jamais, nous sommes solidaires de notre pays avec Jean. Je parle au nom de tous les deux », explique-t-elle. 

2. Le site de rencontres pour adultes Entre-Infidèles.com lance une application mobile d’un nouveau genre, permettant de fabriquer des alibis en béton pour mentir à son entourage. Baptisé « SOS Alibi », ce programme est disponible gratuitement sur iPhone et Android. Une fois téléchargé, il suffit de choisir entre un faux appel ou un faux sms, de sélectionner un contact (le supérieur hiérarchique par exemple) et d’inscrire l’heure et le message souhaités. Au moment voulu, un sms sera envoyé de ce soi-disant supérieur informant qu’une réunion nécessitant la présence du destinataire est prévue en urgence.

3. Le pilote d’un quad sera déféré vendredi devant les parquet de Toulon pour avoir roulé sur le capot d’une voiture de police en prenant la fuite, après avoir été surpris à vive allure et sans casque, a-t-on appris jeudi de source proche du dossier. Agé de 26 ans, il a refusé de s’arrêter mercredi quand le véhicule des fonctionnaires, en patrouille dans un quartier de la ville, a voulu lui barrer la route en se garant en travers d’une rue.

4. Plus de 13.000 Anglais continuent de regarder la télévision en noir et blanc. Selon l’historien John Trenouth, 13.202 téléviseurs en noir et blanc fonctionneraient toujours outre-Manche principalement pour des raisons économiques.

5. Un python bloqué sur l’aile d’un avion en plein vol. C’est l’image stupéfiante capturée par le passager Robert Weber lors d’un vol de la compagnie australienne Qantas, et rapportée le 10 janvier par le journal « The Age ». Le malchanceux reptile, qui s’était infiltré dans l’appareil via le train d’atterrissage, s’est retrouvé en mauvaise posture lorsque l’avion a pris de l’altitude, luttant contre des vents de 400 km/h et une température de -12 degrés. Le serpent a longuement résisté à ce traitement de choc puisqu’il bougeait encore lors de l’atterrissage, selon le témoin de l’événement. « Nous n’avons jamais rien entendu de semblable », a réagi un porte-parole de Qantas… omettant de rappeler qu’en septembre dernier, c’est un crocodile qui avait été retrouvé dans une soute à bagages de sa compagnie aérienne.