Les Catholiques deviennent capitalistes…pour la bonne cause

4 évêques bretons ont créé un fond de dotation afin d’aider les jeunes dans leurs initiatives en difficulté à « se structurer ». Déjà de grandes sociétés françaises participent à l’aventure.

Spi Breizh, traduisez « le souffle du vent », est le nom qu’on donné les 4 évêques de Bretagne à leur fond de dotation. Le but ? Réunir des fonds auprès d’entreprises et de personnes privées dans le but de les redistribuer pour des opérations en faveur de la jeunesse. « Nous voulons donner du souffle à ceux qui en manquent » indiquent-ils au Figaro.

Déjà des grands groupe comme Bolloré, la Société Général ou encore Quick ont donné leur accord. Inspirés des endowment funds américains, les fonds de dotation ont été créés par la loi de modernisation de l’économie de 2008. Plus souples que les fondations, ils offrent aux donateurs une réduction d’impôts sur le revenu égale à 66% du montant des sommes versées.

Avec un fonds de départ de 460 000 €, Spi Breizh s’engagera « sur des projets d’ampleur et d’autres plus modestes », indique Mgr Raymond Centène, évêque de Vannes à 20 Minutes. « Ce fonds n’est pas une banque et nous ne voulons pas d’un système d’assistanat », prévient à son tour, Mgr d’Ornellas au journal.

Le premier chantier engagé grâce au fond sera  la réhabilitation d’un centre sportif de Rennes situé dans le quartier de Maurepas. Un complexe chargé d’accueillir les jeunes en difficulté y verra le jour prochainement.

Photo : Monseigneur d’Ornellas,un des quatre initiateurs du fond. (archives Le Mensuel).

Chargement des commentaires ...