Les entreprises françaises n’ont pas le moral : Les 5 chiffres clés

Selon un sondage Ifop pour Cabinet Arc dévoilé ce matin lors d’un petit-déjeuner presse,  les entreprises françaises anticipent la dégradation de la situation économique des prochains mois. Un constat qui n’est pas sans répercussions sur leur moral.

Selon un sondage Ifop pour Cabinet Arc dévoilé ce matin lors d’un petit-déjeuner presse,  les entreprises françaises anticipent la dégradation de la situation économique des prochains mois. Un constat qui n’est pas sans répercussions sur leur moral.

6  : Sur 10, c’est le nombre d’entreprises qui pensent que la situation économique française va se dégrader dans les six prochains mois.

32 % : C’est le pourcentage d’entre elles qui jugent leur activité en recul depuis l’année dernière. Un quart d’entre elles anticipe un recul dans l’avenir.

42 % : C’est le pourcentage d’entreprises qui font le lien entre une dégradation de leur trésorerie à venir et les difficultés de trésorerie de leurs propres clients.

28% : C’est le pourcentage d’entre elles qui compensent les retards de paiement de leurs clients et la désaffection des assureurs par un allongement du délai de paiement des fournisseurs, contre 30% qui compensent  par le découvert bancaire.

1 : Sur deux, c’est le nombre de chef d’entreprise qui estime que l’impact de la LME sur leur trésorerie est modéré. En cause, le non respect de la réglementation. La LME prévoit la réduction de 60 à 90 jours les délais de paiement entre les entreprises.