Les marchés jouent l’abandon du référendum

Depuis l’annonce du référendum, la majorité du premier ministre grec s’effrite. Le vote de confiance du parlement vendredi sera déterminant pour la tenue du scrutin.

Rentré de Cannes cette nuit, George Papandreou a tenu une réunion d’urgence avec ses ministres. Il faut rassurer avant le vote de confiance au parlement de vendredi. Selon la télévision grecque, le PASOK aurait perdu sa majorité. En effet, deux députés socialistes ont annoncé qu’elles ne voteraient pas, ramenant la majorité à 152 voix sur 300.

De ce vote de confiance, Papandréou n’est donc pas assuré d’en sortir vainqueur. Dans ce cas, les observateurs sont unanimes. La Grèce s’oriente vers des élections législatives anticipées qui conduiraient inévitablement au départ du premier ministre.

Dans ce contexte, la tenue du référendum serait compromise. C’est ce scénario que retiennent ce matin les places boursières. Peu avant 15h, le FOOTSIE reprend de l’altitude et le DAX gagne 0.5 %. Paris récupère 2%. Les valeurs bancaires sont bien orientées. Le Crédit Agricole prend 4.4 % et la Société Générale gagne 3.7 %. Quant à BNP-Paribas, le titre reprend plus de 6.5 %.