Les ménages boudent les crédits bancaires

L’enquête mensuelle de la Banque de France dénote une baisse des crédits. En octobre, près de 34% des établissements interrogés ont constaté un recul de la demande des particuliers pour les crédits à l’habitat. Aucun n’a décelé de hausse. Pour les crédits à la consommation, l’amplitude du phénomène est moins impressionnante. Ceci étant, la demande est dans ce domaine également orientée à la baisse. Et pourtant, les conditions d’accès n’ont pas changées, assurent les banques. Dans ces conditions, une seule conclusion s’impose. Les ménages jouent clairement la carte de la prudence…

L’enquête mensuelle de la Banque de France dénote une baisse des crédits. En octobre, près de 34% des établissements interrogés ont constaté un recul de la demande des particuliers pour les crédits à l’habitat. Aucun n’a décelé de hausse. Pour les crédits à la consommation, l’amplitude du phénomène est moins impressionnante. Ceci étant, la demande est dans ce domaine également orientée à la baisse. Et pourtant, les conditions d’accès n’ont pas changées, assurent les banques. Dans ces conditions, une seule conclusion s’impose. Les ménages jouent clairement la carte de la prudence…