Les œuvres d’art menacées d’ISF !

La commission des finances de l’assemblée nationale a décidé de soumettre les œuvres d’art à l’ISF.

Cela risque fort de provoquer une petite révolution. Les œuvres d’art et de collection étaient exclues de l’ISF depuis 1982. Lorsque François Mitterrand conformément à ses engagements de campagne à fait voter l’impôt sur les grosses fortune dans la loi de finances 1982. On a découvert que les œuvres d’art ont été exclue de l’assiette.

Alors, il y avait eu un peu d’émotion d’autant qu’on avait soupçonné Laurent Fabius ministre du budget de l’époque, d’avoir obtenu cette dérogation parce qu’il était d’une famille de grands antiquaires et qu’ il devait avoir pas mal d’œuvres d’art chez lui. Je crois surtout qu’à Bercy on avait peur de voir les collectionneurs filer à l’étranger.

Depuis hier soir donc, le monde des collectionneurs qui est actuellement à Venise pour la biennale s’agite beaucoup. Pour trois raisons :

-Un, il y a pas mal de collectionneurs en France, ne serait-ce que les familles des grands peintres des siècles derniers. Les impressionnistes, les modernes ont dominé le marche mondial de l’art. Vous avez les marchands et les héritiers des marchands…On a même découvert qu’Anne Sinclair aurait une collection gigantesque !

-Deuxième raison, il y a un risque sérieux de voir ces œuvres d’art partir à l’étranger soit vers les pays émergents, la Chine est devenu le premier marche et les États-Unis.

-Troisième raison , l’évaluation d’une œuvre d’art va être un casse tête sans non. On ne connait le prix d’une œuvre que lorsqu’elle est vendue et si elle est vendue elle n’est plus taxable.

La discussion sur la réforme de l’ISF est assez confuse actuellement et cet amendement a été voté par un tiers, les députes UMP présents et par ceux du Nouveau Centre et par les Socialistes contre l’avis du gouvernement. L’initiative en revient à la majorité.

Cela prouve une chose, que le gouvernement une fois de plus, n’est pas écouté par ses troupes. Et pour revenir sur cette décision…il va falloir ramer !