Les taux d’intérêt enflamment l’Europe

Les taux d’emprunt des principaux pays européens reflètent la difficulté de ces états à venir à bout de leur dette.

Depuis le début de la semaine, les marchés donnent des sueurs froides aux gouvernements européens. Le marqueur de l’inquiétude, ce sont les taux d’intérêt. Mardi, les marchés ont exigé des taux supérieurs  à 7% à l’Italie, à l’Espagne et au Portugal pour des emprunts à 10 ans. La France est montée à 3,58% et l’Allemagne, elle, est à 1,7%.

Quand on parle de marchés, n’allez pas imaginer une bande de comploteurs ! Les marchés sont les interprètes des épargnants du monde entier qui placent l’argent de leur retraite ou de leurs assurances. Et qui veulent le récupérer en toute sécurité. Ils achètent des emprunts d’états parce qu’on leur a raconté que c’était garanti. Cela dit, quand ils voient tout ce qui se passe, ils paniquent. Donc ils demandent du cash.

Que faire pour ramener le calme ?

Tous ces pays européens ont des économies en bonne état avec du potentiel. Leur  problème, c’est le surendettement. Il y a trois solutions.

– Un, les pays fragilisés doivent résoudre leur surcharge sans s’asphyxier. Il faut donc les aider, et pour les aider il faut avoir confiance. D’ou le changement en Grèce, l’arrivée de Mario Monti en Italie ou les élections en Espagne.

– Deuxième solution, il faut apporter des garanties sans failles à ces pays. D’où la commission de Bruxelles, d’où la création du FESF qui pourrait intervenir mais qui n’a pas d’argent.

– Enfin troisième solution, il faudrait élargir le rôle de la BCE. Permettre à la BCE de Mario Draghi de prêter aux états sans limites ce qui leur offrirait une garantie totale. L’Amérique est beaucoup plus endettée que l’Europe et ça ne gêne personne.

L’Allemagne ne veut pas de cette réforme. Angela Merkel a déjà obtenu de son parti des reformes importante pour consolider la zone Euro. Elle se heurte à tous les dispositifs qui pourraient générer de l’inflation. Elle l’obtiendra mais pour cela il lui faudra apporter la preuve que les autres pays sauront régler leur problème.