Mais pourquoi l’insolent succès de l’iPhone 6 agace tout le monde

L’iPhone 6 a été acheté à plus de 10 millions d’exemplaires en un seul week-end. C’est un record historique toutes catégories confondues. Ca ne plait pas à beaucoup, mais si ça marche ça n’est tout de même pas par hasard. Il va falloir admettre que l’innovation ça marche.

L’iPhone 6 a été acheté à plus de 10 millions d’exemplaires en un seul week-end. C’est un record historique toutes catégories confondues. Ca ne plait pas à beaucoup, mais si ça marche ça n’est tout de même pas par hasard. Il va falloir admettre que l’innovation ça marche.

Apple a annoncé lundi que les ventes de l’iPhone 6 avaient battu tous les records de l’iPhone 5 et de l’IPhone 5S. Plus de 10 millions d’exemplaires pendant le premier week-end de mise en vente. C’est d’autant plus remarquable que le smartphone a été commercialisé dans très peu de pays : les États-Unis, l’Australie, le Canada, la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne puis Hong-Kong et Singapour. Pour l’instant l’iPhone 6 ne sera pas vendu en Chine ou une Inde avant le mois d’octobre 2015.

En attendant, l’iPhone6 fait le buzz sur le marché noir. Alors qu’il est vendu au moins 700 euros en occident, il se négociait jusqu’à 5000 dollars au marché noir dans les hôtels internationaux de Shanghai. Les smartphones que l’on trouve en Chine aujourd’hui ont été ramené de Hong-Kong et d’Australie. Ça va continuer et s’accélérer.

Ce succès défie toutes les prévisions. On savait que l’iPhone était attendu mais pas à ce point. Cela prouve que l’innovation, l’offre de produits nouveaux, trouve son marché alors même que le besoin n’était pas évident. Ce qui est incroyable dans ce succès, c’est que beaucoup d’observateurs en France n’y croyaient pas. Impossible, inutile disaient-ils. L’iPhone rassemblait tous les grincheux, tous les pessimistes. Cette attitude est spécifiquement française. Les Anglais étaient enthousiastes, les Allemands aussi.

Tout se passe en France comme si on était culturellement opposé à la nouveauté, à l’inattendu. Tout se passe comme si le produit devait durer et que le progrès n’était pas utile.

Cette attitude frileuse, conservatrice même, est plus partagée par les élites et les dirigeants que dans l’opinion publique. La meilleure preuve, c’est que le marché existe en France. Preuve qu’il correspond à un besoin populaire. Même à 700 euros.

Ce succès mondial agace beaucoup de monde en France, alors pourquoi ? Tout simplement parce que l’on aime guère le succès des autres et l’innovation. Parce que ce succès nous ramène à notre propre médiocrité industrielle. Terrible !

Chargement des commentaires ...