Merkel et Sarkozy font plier Papandreou

Le premier ministre grec a été convoqué hier soir par Nicolas Sarkozy et Angela Merkel à Cannes.

« Pas le moindre centime » avant l’issue du référendum. C’est ce qu’on déclaré hier soir à Cannes, Nicolas Sarkozy et Angela Merkel à l’issue de leur entretien avec George Papandreou. Tant que la Grèce n’aura pas « adopté l’ensemble » du plan anticrise européen et tant que « toute incertitude sur l’issue du référendum » n’aura pas été « levée » le pays ne recevra pas son chèque de 8 milliards pour finir l’année. Selon plusieurs sources, les caisses de l’Etat grec seront vides d’ici décembre.

Papandreou tente de rassurer.

Pour rassurer la zone euro, le premier ministre grec a annoncé hier soir l’avancé du référendum le 4 décembre prochain. Le temps presse pour Papandreou qui voit sa majorité s’écorner. Le ministre des Finances Evangélos Vénizélos, a déclaré être « opposé au référendum« . Au parlement, deux députées socialistes grecques ont annoncé qu’elles ne voteront pas vendredi la confiance au gouvernement grec, qui perd ainsi sa majorité au Parlement, réduite à 152 voix sur 300, a indiqué jeudi la télévision publique Net.