Mireille Faugère dévoile ses ambitions pour l’AP-HP

Quatre mois après avoir pris la barre de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), souvent comparée à un paquebot ingouvernable, Mireille Faugère, l’ex « Madame TGV », va mettre, non sans dangers, le cap sur les restructurations voulues par le gouvernement.

« Je ne souhaite aucune brutalité mais je serai extrêmement déterminée dans la mise en oeuvre », assurait récemment cette Corrézienne de 54 ans plutôt frêle, à l’AFP.

Pour cette fille de cheminot, diplômée d’HEC (option service public), qui a effectué l’essentiel de sa carrière à la SNCF, la voie tracée par le gouvernement est claire: revenir à l’équilibre budgétaire en 2012 et restructurer l’offre de soins.