Moscovici : « 2013 sera une année de croissance faible »

Interrogé par le JDD, Pierre Moscovici, ministre des finances français, prévient les français que l’avenir ne sera pas rose.

« Pour le monde, l’Europe, la France, 2013 sera une année de croissance faible. (…) Nous faisons néanmoins tout pour obtenir une inversion de la courbe du chômage fin 2013, nous espérons une reprise économique à ce moment-là. » a-t-il déclaré. Il reste cependant optimiste, louant les résultats de sa politique « Je vois surtout que nous sommes en train de redresser le pays, ses finances publiques, ses perspectives productives. (…) Nous mettons en place des mesures d’intérêt national, d’une ampleur sans précédent. » Et appelle au rassemblement « L’engagement commun des entreprises, des salariés, de l’État, des collectivités locales et de la Sécurité sociale en fera le succès. »

Pourtant, la côte du gouvernement est au plus bas ces derniers temps, et le binôme Hollande/Ayrault chute dans l’opinion des français. Interrogé à ce sujet, le ministre ne feint pas la surprise. « Nous savions que cette première phase du quinquennat serait dure. Nous sommes dans la crise la plus importante depuis 1945, la situation qu’on nous a léguée était tellement dégradée que nous avons dû prendre des mesures courageuses, qui demandent des efforts. Personne n’aime les sacrifices, l’opinion ne pouvait être enthousiaste.»