Nicolas Sarkozy : 115 milliards d’euros d’économies au programme

Interviewé par trois quotidiens régionaux, le président-candidat a affirmé que le coût de son programme ne dépasserait pas 115 milliards d’euros.

Le programme complet de Nicolas Sarkozy pour une seconde mandature se chiffrera à 115 milliards d’euros d’efforts demandés aux Français, a confirmé le candidat sortant, dans un entretien à paraître lundi 2 avril dans l’Est Républicain, le Républicain Lorrain et Vosges Matin. Interrogé par les trois journaux sur le fait de savoir si oui ou non « il en restera au chiffrage déjà annoncé de 115 milliards » d’efforts demandés aux Français, M. Sarkozy a répondu: « Oui. Depuis le début de la campagne, je ne cesse d’apporter des idées« . « François Hollande en a proposé une seule: une taxation à 75 % dont il a dit dès le lendemain qu’elle ne rapporterait pas un centime. Puis Laurent Fabius a précisé le surlendemain qu’elle ne s’appliquerait pas puisqu’ils feraient un bouclier fiscal« , a raillé le candidat de la majorité présidentielle.


« 0% de déficit en 2016 »

« Je me bats pour la compétitivité des entreprises et pour l’innovation. Je me bats pour la revalorisation du travail. L’an passé, 9 millions de salariés ont bénéficié d’heures supplémentaires sur lesquelles ils ne paient pas d’impôts et sur lesquelles les entreprises ne paient pas de cotisations« , a-t-il plaidé, accusant le candidat socialiste de vouloir « les supprimer« . Il a rappelé avoir « au nom de la France« , « pris des engagements« : »0% de déficit en 2016. Pour y arriver, j’ai prévu 115 milliards d’euros d’efforts, 75 milliards sur les dépenses, 40 milliards sur les recettes. Et sur celles-ci, j’en ai déjà fait voter 32 milliards« , a-t-il répété. « Pour les 8 restants, je propose notamment l’impôt forfaitaire sur les grandes sociétés et la taxe pour les exilés fiscaux« , a-t-il ajouté.