Noël : 24 milliards d’euros vont être d’euros dépensés en 4 jours

Quatre jours qui nous séparent des fêtes de Noël. Pour le commerce, ce sont les quatre jours les plus chauds de l’année.

Entre mercredi et samedi, les magasins devraient recevoir la visite de plus de 64 millions de clients. Ces clients vont dépenser en moyenne, 90 euros chacun par jour. On va dépenser en quatre jours 24 milliards d’euros. Tous les commerces ne sont pas logés à la même enseigne. Ils ne sont pas notés de la même façon par les agences de notation.

L’alimentaire, triple A avec perspective stable. Cette année encore, huitres, foie gras, vins fins représenteront un tiers des dépenses soit environ 400 euros.

Les voyages, triple AAA sous surveillance négative. Et oui, attention aux grèves dans le ciel et sur les rails. Néanmoins, pour partir à la montagne ou sur les côtes françaises, ces moyens restent privilégiés par les Français. Cela en fait le second poste de dépense par les foyers.

Les cadeaux, triple AAA à risque. Surtout pour les jouets et les cadeaux destinés aux enfants. Environ 200 euros. Cette année, c’est Call Of Duty et Avatar qui mènent la dance. Un milliard de CA pour chaque jeu. Et pour les plus petits, une drôle de montée en puissance. Celle des jeux « crades ». Dernière invention de Goliath, un fabriquant de jeu, « Carlo crado ». L’idée c’est de demander aux enfants d’aller récupérer des crottes de nez ou d’expliquer pourquoi papa rote à table. Ca coûte vingt euros.

Des mesures chocs pour ne rien rater.

Les commerçants sont malgré tout conscients du risque et de la peur de la crise sur le consommateur. Ils ont donc pris des mesures pour ne pas rater ces quatre jours les plus chauds. Tout d’abord, ils ont allongé  les durées d’ouverture d’une heure ou deux de leur magasin. Ensuite, Ils dégainent dès cette semaient des discounts allant jusqu’à 50% sur les jouets, la déco ou le chocolat. C’est le cas des hypermarchés. Enfin, de plus en plus de commerçants développent leur propre site internet pour profiter de la demande du E-commerce qui représente 15% des achats de Noël.