Non, le modèle allemand n’est pas habité par le diable !

6,3%, c’est l’augmentation des salaires obtenu par les fonctionnaires allemands. Cette revalorisation va bénéficier à tous les fonctionnaires fédéraux et communaux soit 1.900 000 salariés et sera étalée sur deux ans.

Comme toujours en Allemagne, cet accord a été obtenu après une pression assez forte des syndicats pour faire plier le gouvernement. Ce qu’il faut retenir, c’est que l’Allemagne a les moyens budgétaires d’assumer ce genre de revalorisation sans remettre en cause les politiques de rigueur. C’est le résultat des réformes d’organisations mises en œuvre depuis plus de 5 ans : Les reformes ça paye !

Le secteur privé a déjà indiqué vouloir suivre. L’industrie allemande a les moyens de relâcher sa politique salariale sans perdre pour autant ses avantages compétitifs, c’est le seul pays en Europe qui puisse le faire.  Et tant mieux, car ça représente un sérieux coup de booster pour l’ensemble des économies européennes. Ces augmentations vont doper la consommation intérieure allemande et comme les allemands consomment beaucoup de produits européens, les producteurs français ou italiens vont en profiter. Mais qu’on se le dise, l’Allemagne est le seul qui puisse gérer un tel virage. Personne d’autre en Europe n’en a les moyens.  Il va quand même falloir arrêter de considérer que le modèle allemand est habité par le diable !