Ouverture le dimanche : Sephora gagne contre les syndicats

La justice a donné raison à l’enseigne Sephora, poursuivie par l’intersyndicale Clic-P. Elle était mise en examen en raison de son magasin des Champs-Elysées ouvert la nuit : illégal selon les syndicats. L’ouverture d’une boutique après 21 heures est en principe exceptionnelle et doit être justifiée par la nécessité d’assurer la continuité de l’activité économique ou des services d’utilité sociale. Sephora avait vivement riposté, à l’aide d’une campagne publicitaire parue dans la presse. En pleine page, blanc sur noir, l’enseigne expliquait comment la fermeture avant 21 heures menaçait injustement ses emplois. Le texte était d’ailleurs intitulé « l’emploi menacé aux Champs-Elysées ». Le magasin réalise effectivement plus de 20% de ses ventes après l’heure de fermeture « normale ». Il vient finalement de gagner le procès, et maintient donc ses heures d’ouverture.