François Fillon s’est exprimé lundi midi depuis Matignon sur les mesures d’austérité que va mettre en place le gouvernement.

Lundi midi, le premier Ministre François Fillon a annoncé de nouvelles mesures d’austérité. Un nouveau plan de rigueur aux allures de business plan, avec un objectif clair, le retour à l’équilibre des finances publiques en 2016. Un plan qui allie à la fois des hausses d’impôts et des baisses de dépenses pour économiser 7 milliards en 2012 et 11 milliards en 2013.

Fillon se justifie « nous ne pourrons pas distribuer les ressources que nous n’avons pas » et pose les grands principes de son plan : réduire le budget de l’État d’un milliard et demi d’euros en 2012 et gagner 1 milliard par an en 2013. L’enjeu, maintenir la crédibilité de la finance française pour garder la possibilité d’empreinter à des taux bas.

Parmi les mesures à retenir :

– Le taux réduit de la TVA passe de 5.5% à 7% sauf pour les produits de premières nécessités.

– Accélération de la réforme des retraites. Initialement prévue pour 2018, elle entrera en vigueur en 2017.

– Indexation des prestations sociales sur la croissance à 1% et non plus sur l’inflation qui se situe autour de 2% par an. Le gouvernement souhaite économiser 700 millions d’euros par an sur le budget de la santé.

– Majoration de l’impôt sur les sociétés de 5% pour les entreprises ayant un CA supérieur à 250 millions

– Gel du salaire des ministres et du Président de la République jusqu’au retour à l’équilibre des finances publiques.

– Suppression du dispositif Scellier fin 2012 et « recentrage » du prêt à taux zéro.

– Le prélèvement forfaitaire libératoire qui frappe les revenus de l’épargne aujourd’hui à 19% passera à 24%. Gel du barème de l’Impôt de solidarité sur la fortune (ISF) pour 2012 et 2013.

Un «objectif parfaitement atteignable» selon le Premier ministre. Le gouvernement poursuit son effort de réduction de la dette avec son objectif de zéro déficit dans 5 ans. Aucun budget n’a été présenté à l’équilibre depuis 1975.

Lire aussi :

L’Édito de Jean-Marc Sylvestre : Le business plan de François Fillon

L’avis des experts : Pas assez de mesures pour relancer la croissance